Ce rappel se compose des chapitres suivant  :

 

Certains états et attitudes préalables du coeur et de l'esprit sont essentiels pour tout rapport fructueux avec le Coran. Développez-les autant que vous le pouvez. Faites-en une partie de votre conscience, maintenez toujours leur activité. Intégrez-les dans vos actions. Faites-les pénétrer dans les profondeurs de votre être. Sans l'aide de ces ressources intérieures, vous ne recevrez pas votre entière mesure des bénédictions du Coran . Elles seront également vos compagnons indispensables durant votre voyage.

Ces ressources intérieures ne sont ni difficiles ni impossibles à trouver. A travers une prise de conscience et une réflexion constantes , à travers des mots et des actes appropriés, vous pouvez les acquérir et les développer. Plus vous agirez ainsi, plus vous vous rapprocherez du Coran ; plus vous vous rapprocherez du Coran, plus grande sera votre récolte.

 

 

Approchez-vous du Coran avec une foi forte et profonde en ce qu'il s'agit ici de la parole de Dieu , votre Créateur et Seigneur.

Pourquoi une telle foi est-elle préalablement nécessaire ? Il n'y a pas de doute que quelle que soit la condition spirituelle du lecteur, ce dernier tirera toujours un enseignement dans une lecture ordinaire du Coran . Mais ce Livre n'est pas ordinaire ; il commence avec une déclaration explicite :

« Voici le Livre qui n'est sujet à aucun doute. C'est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 2 ]


Votre but, quand vous le lisez et l'étudiez, n'est pas ordinaire ; vous y recherchez la direction qui transformera tout votre être et qui vous guidera dans le droit chemin :


«  Guide-nous dans la voie droite »
[ Sourate 1 Al Fatiha " l'Ouverture " verset 5 ]

«  Guide-nous dans la voie droite » : est le cri de votre coeur auquel le Coran est la réponse.
 

Vous pouvez admirer le Coran , et même en tirer des informations, mais il ne peut vous transformer que si ses paroles vous pénètrent et vous font prendre conscience, que si elles vous saisissent, qu'elles vous guérissent et vous changent. Cela n'est possible que si vous les considérez comme ce qu'elles sont réellement : les paroles de d'Allah .

Sans cette foi, vous ne pouvez pas acquérir les autres ressources intérieures dont vous aurez besoin pour atteindre l'âme du Coran et saisir son message. Une fois qu'il est bien installé dans votre coeur, il ne peut que susciter en vous des qualités et des attitudes telles la sincérité du but , la crainte et la révérence , l'amour et la gratitude , la confiance et la dépendance , la volonté de travailler dur , la conviction de sa vérité , la soumission à son message , l'obéissance à ses ordres et la vigilance contre les dangers qui vous guettent pour vous priver de ses trésors.

Pensez à Sa majesté , à Sa gloire et à Sa puissance , et vous ressentirez de la crainte et de la révérence, de la dévotion pour Ses paroles. Réfléchissez sur Sa nourriture , Sa grâce et Sa compassion , et vous serez comblé de gratitude, d'amour, d'ardeur pour Son message. Découvrez Sa sagesse , Sa science et Sa bonté et vous deviendrez volontaire, avide et prêt à obéir à Ses commandements.

C'est pour cela que le Coran vous rappelle sans cesse cette importante vérité, notamment au début même des premiers versets de plusieurs sourates. C'est pour cela qu'il a été demandé, même au Messager   de proclamer sa propre foi :


« [...) Proclame : "Je crois à tout Livre révélé par Dieu [...] »
[ Sourate 42. Achoura " la Consultation " verset 15 ]

Tous les fidèles doivent le joindre dans sa foi :


« Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. [...] »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 285 ]

Vous devez, par conséquent, être toujours conscient que chaque mot que vous lisez, récitez, entendez ou essayez de comprendre a été envoyé à votre intention par Allah .

Avez-vous réellement cette foi ? Vous n'avez pas à chercher loin pour donner une réponse. Examinez tout simplement votre coeur et votre comportement. Si vous l'avez, alors où sont le désir et l'ardeur pour faire du Coran votre compagnon ? Où sont le travail, l'effort soutenu pour le comprendre ? Où sont la soumission et l'obéissance à son message ?

Comment peut-on avoir cette foi, et comment peut-on la garder en vie ? Bien qu'il y ait plusieurs moyens, je n'en mentionnerai qu'un seul ici. Le moyen le plus efficace, c'est la récitation même du Coran . Cela peut donner l'impression que nous tournons autour d'un cercle, mais ce n'est pas vraiment le cas. Parce que, en lisant le Coran , vous reconnaîtrez certainement qu'il s'agit bien de la parole d'Allah . Votre foi augmentera alors en intensité et en profondeur :

 

« Car les vrais croyants sont ceux dont les coeurs frémissent quand le Nom de Dieu est évoqué,
ceux dont la foi augmente quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi.
Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. »
[ Sourate 8. Al Anfal " le Butin " verset 2 ]

 

 


Lisez le Coran dans aucun autre but que
celui d'être guidé par votre Seigneur , de vous rapprocher de Lui et de rechercher Sa satisfaction.

Ce que vous obtenez du Coran dépend du but que vous recherchez en l'approchant. Votre niya (intention et but) est cruciale. Certes, le Coran a été révélé pour vous guider, mais vous pouvez également vous égarer en le lisant si vous l'approchez avec de mauvaises intentions.

 

« [...] Dieu égare bon nombre de mortels, et en dirige autant vers leur salut éternel.
En vérité, Dieu n'égare que les êtres pervers [...] »
[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 26 ]

 

Le Coran est la parole d'Allah ; par conséquent, il requiert autant d'exclusivité dans l'intention et autant de pureté dans le but que lorsque nous L'adorons et Le servons.

Ne le lisez pas simplement pour le plaisir intellectuel même si vous devez faire usage de toute votre intelligence pour la compréhension du Coran . Ainsi nombre d'individus passent-ils toute leur vie à apprendre la langue, le style, l'histoire, la géographie, le droit et l'éthique du Coran, et pourtant leur vie demeure inchangée par son message. Le Coran fait souvent allusion aux gens qui ont une connaissance, mais n'en tirent pas profit.

Vous ne devriez pas non plus utiliser le Coran dans le but précis d'y trouver un appui à vos propres points de vue, notions et doctrines. Car, si vous le faites, vous pourrez alors y entendre l'écho de votre propre voix, et non celle d'Allah . C'est cette approche dans la compréhension et l'interprétation du Coran que le Prophète a condamnée :

" Quiconque interprète le Coran selon son opinion personnelle aura sa place dans le Feu. "
( rapporté par Tirmidhi )

Rien n'est plus malheureux que l'utilisation du Coran à des fins personnelles, en vue d'acquérir des choses de ce monde, tels le nom, l'estime, le statut, la renommée ou l'argent. Vous pouvez les obtenir, mais vous aurez certes troqué un trésor inestimable pour rien, et vous encourez même une perte et une ruine éternelles. En effet, le Prophète a dit :

" Celui qui étudie le Coran en vue d'un quelconque gain de la part des gens se lèvera, le Jour de la Résurrection, avec un visage dépourvu de chair " ( rapporté par Bayhaqi )

Il a également dit que celui qui apprend, récite et enseigne le Coran en vue d'être acclamé en ce monde serai jeté dans le Feu ( rapporté par Muslim ).

Vous pouvez aussi tirer d'autres profits - moindres - des paroles du Coran, comme la guérison d'afflictions corporelles, la paix psychique et la délivrance de la pauvreté. Il n'y a pas d'interdiction à ceux-là ; mais, de nouveau, il ne faudrait pas qu'ils deviennent le but suprême de votre recherche dans le Coran.

 

La lecture de chaque lettre du Coran apporte de grandes récompenses. Demeurez-en conscient, et faites-en l'objet de votre intention, car elles constitueront de puissants stimulants, nécessaires pour passer votre vie avec le Coran . Mais n'oubliez jamais que, quand vous comprenez le Coran , l'assimilez et le suivez, les récompenses qui vous sont promises sont bien plus grandes, dans ce monde comme dans l'Autre. C'est cela que vous devez viser.

Non seulement votre but doit être pur, mais encore vous devez, une fois que vous êtes en possession du Coran - le texte ainsi que son incarnation vivante dans la Sunna -, ne jamais vous référer à d'autres sources pour vous guider. Car cela équivaudrait à courir après des mirages. Cela signifierait un manque de confiance, un dénigrement du Coran. Cela équivaudrait à une fidélité partagée.

Rien ne vous rapprochera davantage de votre Seigneur que les moments passés avec Ses paroles . Parce que c'est seulement dans le Coran que vous profitez de la bénédiction unique d'entendre Sa « voix » et le moyen par excellence de se rapprocher de Lui.

Enfin, votre intention doit être orientée uniquement vers la recherche de la satisfaction de votre Seigneur en dévouant votre coeur, votre esprit et votre temps à l'enseignement qu'Il vous a envoyé. C'est cela votre troc quand vous vous soumettez à Allah :


« Mais il en est d'autres qui se sacrifient pour être agréés par Dieu [...] »

[ Sourate 2. Al Baqarah " la vache " verset 207 ]

Le but et l'intention sont comme l'âme du corps, la capacité intérieure d'une graine. Beaucoup de graines se ressemblent, mais dès qu'elles commencent à pousser et à porter des fruits, leurs différences deviennent évidentes. Plus le motif est pur et haut, plus la valeur et le produit de vos efforts sont grands.

Vous devez donc toujours vous demander : « En vue de quoi suis-je en train de lire le Coran ? » Cela peut-être le meilleur moyen d'assurer la pureté et l'exclusivité du but et de l'intention.

 

 

Soyez constamment vigilant, louez et témoignez une profonde gratitude à votre Seigneur qui vous a fait don de Sa plus grande bénédiction - le Coran - et qui vous a guidé vers sa lecture et son étude.

Une fois que vous avez réalisé le trésor inestimable qui se trouve dans vos mains, il est tout à fait naturel que votre coeur batte de joie et que votre langue se joigne à lui pour exprimer :
 

« Et Nous enlèverons toute la rancune de leurs poitrines, sous eux couleront les ruisseaux, et ils diront: "Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n'aurions pas été guidés , si Allah ne nous avait pas guidés. Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité." Et on leur proclamera: "Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous faisiez " » [ Sourate 7. Al Araf verset 43 ]

 

De toutes les bénédictions et faveurs qu'Il a répandues sur vous, rien ne peut égaler le Coran. Même si chaque poil de votre corps devenait une langue pour Le glorifier et Le remercier , même si chaque goutte de sang de votre corps se transformait en une larme de joie, vos louanges et vos remerciements ne seraient pas à la mesure de l'énorme générosité qu'est le Coran.

Même si le Coran n'avait pas été révélé pour nous, sa perfection et sa beauté, sa majesté et sa splendeur mériteraient toutes les louanges dont nous disposons. Mais le fait que ce don sublime et parfait, dont la distinction exceptionnelle est d'incarner la parole de notre Seigneur , a été révélé uniquement à notre intention, doit nous faire redoubler de louanges, au-delà de toutes limites. Une telle intensité des louanges se transforme inévitablement en une intense gratitude : al-hamdu li llâhi l-ladhî hadânâ li hâdhâ (louanges à Dieu Qui nous a guidés vers cela).

Pourquoi remercier Allah de nous avoir donné le Coran ? Principalement, parce qu'Il vous a guidé vers un but, qu'Il a donné un sens à votre vie et qu'Il vous a mis dans la bonne voie. Le chemin de l'honneur et de la dignité dans ce monde vous a été ouvert. Dans le Coran , vous pouvez converser avec Dieu . C'est seulement en suivant le Coran dans ce monde que vous pourrez parvenir au pardon, au Paradis et à la satisfaction d'Allah .

 

La gratitude et la joie mènent à la confiance, à l'espoir et à de plus grands dons. Celui qui vous a donné le Coran vous aidera certainement à le lire, à le comprendre et à le suivre. Le remerciement et la joie génèrent sans cesse une nouvelle énergie qui vous aide à toujours lire le Coran avec un zèle nouveau. Plus vous êtes reconnaissant, plus grandes sont les richesses du Coran qu'Allah vous offre. La générosité évoque la gratitude et cette dernière vous permet de mériter plus de générosité - un cycle sans fin. Telle est la promesse d'Allah :


« [ ...] "J'augmenterai Ma grâce, si vous êtes reconnaissants." »

[ Sourate 14. ibrahim " Abraham " verset 7 ]

Le fait d'être en possession du Coran et de ne pas en ressentir une immense reconnaissance ne peut signifier que deux choses : soit vous ignorez les bénédictions contenues dans le Coran, soit vous n'y accordez aucune importance. Dans les deux cas, vous devriez sérieusement vous inquiéter de l'état de votre relation avec le Coran .

Le sentiment de gratitude qui traverse chaque espace de votre coeur et de votre esprit doit également se traduire sans cesse dans vos paroles. Remerciez Allah à chaque pas de votre voyage : pour avoir eu du temps à consacrer au Coran , pour l'avoir lu correctement, pour l'avoir mémorisé, pour chaque sens que vous y avez découvert, pour avoir eu la possibilité de le suivre. La gratitude doit également se traduire dans les faits.

 

 

Acceptez chaque connaissance et chaque instruction que le Coran vous transmet et ayez confiance sans le moindre doute ni hésitation.

Vous avez la liberté de demander si le Coran est la parole de Allah ou non, et de rejeter cela si vous n'êtes pas satisfait. Mais une fois que vous l'avez accepté comme étant Sa parole, vous n'avez plus aucune raison de douter, ne serait-ce que d'un seul mot du Coran . Il doit y avoir une soumission et un abandon entiers à l'enseignement coranique. Vos propres croyances, opinions, jugements, notions, caprices ne doivent pas avoir la priorité sur quelque partie que ce soit du Coran .

Le Coran condamne ceux qui reçoivent le Livre comme héritage et se conduisent en « croyants » désorientés, intrigués et sceptiques.

 


" [...] ceux qui après eux ont reçu l'Écriture en héritage sont encore à son sujet dans un doute troublant. "
[ Sourate 42. La consultation (Achoura). verset 14 ]

Le Coran met l'accent de façon répétée sur le fait que toute mesure a été prise pour
assurer sa révélation et sa transmission sans aucune corruption, et affirme :


« C'est en toute vérité que ce Coran est révélé et il est l'expression même de la vérité. [...] »
[ Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra). verset 105 ]
 
« Telle est la parole de ton Seigneur, qui s'est accomplieen toute vérité et en toute justice [...]. »
[ Sourate 6 Les bestiaux (Al-Anam). verset 115 ]
 

 

Le fait d'accepter le Coran en tant que totale Vérité et de mettre toute sa confiance en lui ne signifie pas une foi aveugle, un esprit fermé, sans aucune recherche.

Vous avez tous les droits de rechercher, de réfléchir, de questionner et de comprendre ce qu'il contient ; mais ce que vous ne pouvez pas comprendre dans sa totalité n'est pas nécessairement irrationnel ni faux. Dans une mine où vous pensez que chaque pierre est un joyau inestimable , vous ne jetterez pas les pierres dont le prix ne peut être évalué car les instruments dont vous disposez ne permettent pas de les estimer.

  Ainsi, une partie du Coran ne peut-elle être écartée comme étant obsolète ou démodée, un conte de bonne femme. Si Allah est le Seigneur de tous les temps, Son message doit avoir la même validité quatorze siècles plus tard.

Accepter une partie du Coran et en rejeter une autre, c'est le rejeter entièrement. Il n'y a aucune place pour l'acceptation partielle dans votre relation avec le Coran ; logiquement, il ne peut y en avoir (Coran 2/85) .

Il y a beaucoup de maladies du coeur et de l'esprit qui peuvent vous empêcher d'accepter le message coranique et de vous y soumettre. Elles ont toutes été décrites dans le Coran . Il y a, entre autres, l'envie, le préjugé, la satisfaction de ses propres désirs et le fait de suivre aveuglément les us et coutumes de la société. Mais les plus grandes maladies sont la fierté, l'arrogance et l'orgueil (kibr et istighnâ) , qui vous empêchent d'abandonner vos propres opinions, de reconnaître la parole d'Allah et de l'accepter en toute humilité.

 

« Je priverai de Mes signes ceux qui affichent sans raison leur orgueil sur Terre, qui refusent
de croire à tout signe qu'ils voient et qui, apercevant la voie de la droiture, s'en écartent obstinément ;
mais voyant celle de l'égarement, ils s'y engagent résolument. [...] »
[ Sourate 7. Al Araf verset 146 ]

 

« Ceux qui traitent Nos signes de mensonges et s'en détournent avec dédain, ceux-là ne verront jamais
s'ouvrir devant eux les portes du Ciel ni n'auront accès au Paradis, que lorsque le chameau aura
traversé le chas d'une aiguille ! [...) »
  [ Sourate 7. Al Araf verset 40 ]

 

 

Apportez toute la volonté, la résolution et soyez prêt à obéir à tout ce que le Coran dit ; changez votre vie, vos attitudes et votre comportement - intérieurement et extérieurement - comme il l'exige.

Préparez-vous et commencez à modeler vos pensées et vos actions en conformité avec les messages que vous recevez du Coran , sans cela, tout votre travail ne sera d'aucune utilité. De simples exercices intellectuels et des expériences extatiques ne vous mèneront jamais près des trésors réels du Coran .

Le fait de ne pas obéir au Coran et de ne pas changer votre vie à cause de faiblesses et de tentations humaines, de difficultés naturelles et d'empêchements externes, est une chose ; le fait de ne pas y obéir parce que vous n'en avez aucune intention ou que vous ne faites aucun effort dans ce sens est tout autre chose. Vous pouvez alors atteindre la renommée en tant que savant du Coran, mais cela ne vous révélera pas pour autant le vrai sens du Livre .

Le Coran réserve une de ses plus sévères condamnations à ceux qui professent la foi dans le Livre d'Allah mais, lorsqu'on leur demande d'agir ou lorsque des situations se présentent pour prendre des décisions, ils ignorent son appel et lui tournent le dos. Ils ont été déclarés munâfiq (hypocrites), fâsiq (pervers), zâlim (injustes) .
 

 

Soyez toujours conscient que lorsque vous entamez la lecture du Coran , Satan dressera toujours devant vous tout obstacle possible et vous suivra furtivement le long de votre chemin vers les grandes richesses du Coran .

Le Coran est le seul guide sûr susceptible de vous mettre dans la Voie droite conduisant vers Allah ; marcher sur cette voie relève du destin de l'homme. Quand Adam a été créé, il a été mis au courant des obstacles que l'homme devra surmonter pour réaliser ce destin. Toutes ses faiblesses ont été mises à nu, particulièrement la faiblesse de sa volonté, de sa résolution et de son oubli ( Sourate Tâ-Hâ  - Verset  20 / 115) .

Adam a également été clairement informé de la manière dont Satan essaierait de lui barrer le chemin durant tout son trajet :


 

" Puisque tu as décrété ma perte, reprit Satan, je guetterai désormais les hommes le long de la Voie droite,
pour les harceler, par-devant et par-derrière, sur leur gauche et sur leur droite, en sorte que tu en
trouveras bien peu qui Te seront reconnaissants "
  [ Sourate 7. Al Araf verset 16 - 17 ]


Il est évident que
le Coran est votre plus puissant allié susceptible de vous aider dans votre bataille, durant toute votre vie, contre Satan, afin que vous vous efforciez à vivre conformément aux enseignements d'Allah . Par conséquent, depuis le premier pas même qui vous engage dans la lecture du Coran jusqu'au dernier, lorsque vous essaierez de vous y conformer, il vous affrontera avec plusieurs ruses et astuces, illusions et tromperies, obstacles et entraves, que vous devrez surmonter.

Satan peut détourner votre intention, vous rendre peu soucieux du sens et du message du Coran , créer dans votre esprit des doutes, ériger des barrières entre votre âme et le monde d'Allah , vous empêtrer dans les enseignements périphériques plutôt que centraux, tenter de vous éloigner du Coran, de ne pas y obéir ou, simplement, faire en sorte que vous négligiez ou que vous reportiez le devoir de le lire. Tous ces dangers sont entièrement expliqués dans le Coran lui-même.

Prenez un exemple tout simple : la lecture quotidienne du Coran , tout en le comprenant, peut paraître aisée. Mais essayez, et vous verrez alors combien elle devient difficile : le temps fuit, d'autres choses importantes surgissent. La concentration de l'esprit et l'attention deviennent des choses que vous aimeriez éviter : pourquoi ne pas tout simplement lire rapidement le Coran pour la baraka ?

C'est quand vous prenez conscience de ces dangers et périls que votre langue devrait prononcer - conformément au Coran :

« Quand tu lis le Coran, demande la protection de Dieu contre Satan le maudit. »
[ Sourate 16. Les abeilles (An-Nahl). verset 98 ]
 [ a `ûdhu billâhi mina sh-shaytâni r-rajim ]

 

 

Mettez votre confiance exclusivement et totalement en Allah pour vous guider vers la totalité des récompenses de la lecture du Coran.

Tout comme c'est par la grâce infinie que les paroles du Coran vous sont parvenues, c'est seulement Sa grâce qui pourra vous aider dans votre tâche cruciale. Vous avez besoin d'importantes et de précieuses provisions, et elles ne sont pas faciles à acquérir. Vous faites face à d'immenses dangers qui sont difficiles à surmonter. À qui pouvez-vous vous adresser sinon à Lui   , pour vous tenir la main et vous guider le long de votre chemin ?

Votre désir et votre effort constituent les moyens nécessaires, mais Sa grâce et Son soutien s'avèrent les seules garanties à même de vous permettre de suivre votre chemin avec succès et profit. En Lui, seulement, vous devez avoir confiance en tant que vrai croyant . Vers Lui, seulement, vous devez vous tourner pour toute chose dans la vie. Et quelle chose est plus importante que le Coran ?

 De même, n'affichez jamais de fierté en ce qui concerne ce que vous faites pour le Coran , ce que vous avez accompli. Soyez toujours conscient de vos insuffisances et de vos limites face à une tâche qui n'a pas de semblable.

Approchez-vous donc du Coran en toute humilité, avec un sens d'une entière dépendance envers Allah , à la recherche de Son aide et de Son soutien à chaque pas.

C'est dans cet esprit de confiance, de louange et de gratitude que votre langue et votre coeur, en mutuelle harmonie, doivent commencer la récitation par :

Bismillâhi r-rahmâni r-rahîm
(Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux).

C'est ce verset qui apparaît au début des 114 sourates du Coran, à l'exception d'une seule.

 

« Seigneur ! Ne fais pas dévier nos coeurs, après nous avoir mis dans le droit chemin !
Étends sur nous Ta grâce, car Tu es le Dispensateur de toutes les grâces. »
[ Sourate 3. verset 8 ]

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre