Gloire et Louange à Allah. Je lui demande pardon et je reviens à Lui

 

 Aicha a rapporté ce récit : Le Prophète répétait souvent ces mots : "Gloire et louange à  Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui".

- Ô Envoyé de Dieu, dis-je, je t'entend souvent dire: "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui ?"

- Mon Seigneur à lui la puissance et la gloire, répondit-il, m'a fait savoir que je verrai une marque chez mon peuple, et quand je la verrai, je devrai répéter toujours ces mots : "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui". En fait je l'ai vue et c'était (cette sourate du Coran):


Au nom d'Allah Le Tout-Miséricordieux Le Très-Miséricordieux
Bismi-l-lâhi-r-rahmâni-r-rahîm


Lorsque viennent le secours de Dieu et la victoire.
idâ jâ-a-nasrou-l-lâhi wal fat’h


Lorsque tu vois les hommes entrer en masse dans la religion de Dieu.
wa ra ayta-n-nâsa yadkhouloûna fî dîni-l-lâhi afwäja

 
Célèbre les louanges de ton Seigneur et demande lui le pardon.
Il est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant

fa sabbih bi hamdi rabbika wa staghfirhou innahou kâna tawwâba

 

 

Ou cliquez ici pour télécharger la Sourate

[ Rapporté par Moslim (Chap: "De la prière". ]

L'expression: "en interprétant le Coran", signifie, selon Al-Nawawi, que le Prophète  mettait en exécution ce que Dieu lui a ordonné suivant ses paroles (Célèbre les louanges de ton Seigneur et demande lui pardon. II est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant).
Le Prophète
répétait toujours ces mots dans ses inclinaisons et ses prosternations surtout dans ses prières qui sont les meilleures des oeuvres.

- "Gloire à Dieu" c'est à dire par la grâce de Dieu et sa Conduite, j'ai réussi à glorifier Dieu et non pas par ma force et ma puissance. De ces mots émanent un remerciement et une reconnaissance des bienfaits de Dieu. Bien que Dieu a pardonné au Prophète ses fautes passées et futures, il implorait toujours le pardon de Dieu en signe de dévotion et de dépendance.

 

Cliquez ici pour fermer la fenêtre