Nous, musulmans, nous avons deux fêtes : celle qui marque la fin du jeûne de Ramadan et la fête du sacrifice, celle du jour du grand pèlerinage.

Nous y manifestons notre joie et échangeons des félicitations et faisons plaisirs à nos familles.

Mais ce qui nous importe le plus à cette occasion, c’est la mention du nom d’Allah par le biais du takbir (Allahou akbar), du tahlil (la ilaha illa Allah) et l’accomplissement de la prière marquant les deux fêtes.

Nous n’avons pas d’autres cérémonies en dehors de ces deux fêtes.

Il est vrai qu’il y a des occasions heureuses qui font l’objet de dispositions spéciales de la charia comme la distribution de nourriture lors de la célébration d’un mariage ou d'un baptême etc., mais ces occasions n'arrivent pas à des jours déterminés de l’année.

Elles peuvent avoir lieu à n’importe quelle période de la vie du musulman.


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre