Question 11 : Quelles sont les causes qui nécessitent de faire les grandes ablutions ?

 Réponse :

  1. La production de sécrétions suite à un acte sexuel ou par désir.  Si ces sécrétions sortent suite à une maladie, les grandes ablutions ne sont pas nécessaires.  Par contre, si cela se produit pendant un rêve érotique, il est nécessaire de faire les grandes ablutions.
  2. La pénétration du gland de la verge dans le vagin même si elle est incomplète (lors des rapports sexuels entre époux).
  3. La conversion d'un incroyant à l'Islam.
  4. La mort d'un croyant ou d'une croyante (toilette du mort).

Ces causes sont communes aux femmes et aux hommes.  

Trois autres sont spécifiques aux femmes :

  • Les menstrues
  • Les couches
  • L'enfantement.

Cheikh Ibn al-Jawzî.

 

Question 12 : La femme, qui a fait un rêve érotique (qui a eu une pollution nocturne), doit-elle faire ses grandes ablutions ?

Réponse :

'Omar Ibn Thâbit rapporte que 'Aïcha a dit :

« Oumm Soulaym est venue voir le Prophète et lui a demandé : " Si la femme se touche la nuit (suite à un rêve érotique) et constate de l'humidité, doit-elle faire ses grandes ablutions ? " J'ai serré ma robe contre moi et j'ai dit : " Les femmes honnêtes ont des sueurs froides tellement elles ont honte " ; elle a répondu : " Par Dieu, je n'ai pas honte de la vérité.  Par Dieu, je lui poserai la question ".  Le Prophète m'a réprimandée en disant : " Tais-toi " et lui a dit : " Que dis-tu ? " Elle a répété : " Ceci et cela " ; Le Prophète a dit : " S'il y a humidité, alors lave-toi".

Zaynab bint Oumm Salama rapporte d'après sa mère qu'Oumm Soulaym a demandé au Prophète : " Dieu n'a pas honte de la vérité, est-ce que la femme qui a rêvé doit faire ses grandes ablutions ? Il a répondu : " Oui, si elle a constaté de l'humidité ".

Cheikh Ibn al-Jawel.

 

Question 13 : Y a-t-il une différence entre les grandes ablutions de l'impureté (suite à l'acte sexuel) de l'homme et de la femme?  La femme doit-elle défaire ses cheveux ? Quelle différence y a-t-il entre les grandes ablutions de l'impureté des menstrues et de l'accouchement ?

Réponse :

Il n'y a pas de différence entre les grandes ablutions de l'impureté de l'homme et de la femme, aucun d'eux n'a à défaire ses cheveux. Il suffit de verser trois fois le contenu du creux de la main sur la tête puis de verser abondamment l'eau sur le corps tout entier, comme le précise le dire rapporté par Oumm Salama qui avait demandé au Prophète : "Je suis une femme qui se coiffe, dois-je défaire mes cheveux pour faire les grandes ablutions de l'impureté ".  Il a dit : " Non, il te suffit de verser sur ta tête trois fois le contenu du creux de ta main et tu es purifiée."  [ Rapporté par Mouslim ]

Si l'homme ou la femme porte un couvre-tête ou quelque chose d'autre qui empêche l'eau d'atteindre la peau, l'enlever est obligatoire. Mais s'il est léger et permet à l'eau de s'infiltrer, on peut le garder.

Les avis divergent quant à l'obligation de défaire les cheveux de la femme qui fait ses grandes ablutions à la fin de ses menstrues ou de ses lochies. En vérité, elle n'est pas obligée de le faire.  Mais, par précaution, et pour éviter les désaccords, il est préférable qu'elle défasse ses cheveux.

Cheikh 'Abd al-'Azîz Ibn Bâz

 

Question 14 : Que doit faire la femme qui, après avoir fait ses grandes ablutions, constate que le sang a coulé de nouveau ?

Réponse :

Si ce qui s’écoule, après les grandes ablutions, est de couleur jaunâtre ou trouble, il ne faut pas lui accorder d'importance. Sa règle est la même que celle qui s'applique à l'urine.  Mais, si c'est du sang rouge, alors il est considéré comme menstrues.  Il faut, dans ce cas, refaire les grandes ablutions.  Cela est fondé sur les propos sûr tenus par Oumm 'Atiyya  faisant partie des Compagnons du Prophète qui a dit :

" On n'accordait pas d'importance aux sécrétions de couleurs jaunâtre survenues après les grandes ablutions ".

 

Cheikh 'Abd al-‘Aziz Ibn Bâz

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre