Le croyant est éveillé.

La première chose que l'Islam réclame du musulman, est d'être un vrai et sincère croyant en Allah , d'être puissamnent lié à Lui, se rappelant toujours de Lui ayant confiance en Lui  quand il entreprend quoi que ce soit. Le musulman doit sentir, dans le tréfonds de son esprit, qu'il a toujours besoin du secours du Seigneur en dépit des efforts qu'il fait lui-même.

Le vrai musulman sincère et éveillé a un esprit ouvert quant à la magnificence de la création d'Allah Il sait que c'est Allah  qui dirige les affaires de l'univers et de l'humanité. Il réalise les signes de son pouvoir illimité dans tous les aspects de la création. Alors seulement, sa foi en Allah  augmentera. Il L'invoque constamment et met sa confiance en Lui :

 

{ En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, qui debout, assis, couchés, sur leurs côtés, invoquant Allah et méditant sur la création des cieux et de la terre (disant) :
"Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi Garde-nous du châtiment du Feu " }
[ Sourate 3 - Versets 190-191]
 

Il obéit aux Commandements de son seigneur.

Il n'est pas étonnant, dès lors, que le musulman sincère obéit modestement à Allah  en toute chose. Il ne transgresse jamais Ses lois et suit les règles d'Allah même si elles contrarient ses propres passions. Or, l'épreuve de la foi du musulman réside dans le fait d'accepter les préceptes d'Allah  et de son Messageren toute chose, grande ou petite, sans aucune hésitation ni réserve :

«Aucun de vous ne deviendra véritablement croyant, que lorsque ses passions se plieront aux règles que je vous ai apportées» [ an-Nawawi, les 40 Hadiths " Hadith 41 " ]

 

{ Non ! ... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence] } [ Sourate 4 - Verset 65 ]

C'est donc une soumission totale et une obéissance complète à Allah  et à son Messager. Sans une telle soumission et obéissance, il n'y a pas de foi, donc, il n'y a pas d'Islam. Le musulman sincère ne se détourne pas de l'orientation tracée par Allah  ni des instructions apportées par son Messagerque cette orientation et ces instructions le touchent en tant qu'individu ou qu'elles touchent ceux dépendant de lui (comme les membres de sa famille par exemple). Il doit avoir un sens de responsabilité envers ceux qui dépendent de lui. Si un membre quelconque de la famille du musulman se montre défectueux dans ses devoirs envers Allah  et son Messagerc'est lui qui sera responsable, car :

« Chacun de vous est gardien et chacun de vous est responsable de son troupeau (c'est-à-dire de ceux qui dépendent de vous) » [Rapporté par AI-Bukhari et Muslim]

Ce sens de responsabilité se manifeste dans le fait que le musulman sincère se dérange beaucoup lorsqu'un membre de sa famille échoue dans une chose importante. Il ne peut tolérer un tel défaut. Il se précipite donc à vérifier les causes de cet échec en dépit des conséquences que cela engendra. Mais l'homme qui ignore et néglige une telle responsabilité, est un homme dont la foi est faible et dont l'humanité est défaillante voire défectueuse.
 

Il accepte la volonté et le décret d'Allah.

Le musulman sincère est toujours prêt à accepter la volonté et le décret d'Allah  se rappelant le Hadith :

« Qu'est-ce qu'il est étonnant le sort du musulman ! Son sort est toujours bien. S'il vit la facilité et il remercie, il sera récompensé. S'il vit la difficulté avec patience et persévérance, il le sera également ». [Rapporté par AI-Bukhari].
 

Or, le musulman sincère est convaincu que croire en la volonté et décret d'Allah  est l'un des piliers de la foi et que ce qui lui arrive dans la vie ne peut pas être évité, parce que c'est Allah qui en a décidé. Son acceptation, donc, de la volonté et décret d'Allah lui sera bénéfique dans la mesure où Allah  le considérera comme l'un des croyants obéissants.

C'est justement pour cela que le hadith indique que le comportement du croyant ne lui apporte que du bien : quand il est dans l'aisance, il est reconnaissant et cela lui apporte du bien et quand un malheur le frappe, il se résigne et cela lui apporte également du bien.
 

Il cherche le repentir auprès d'Allah.

Le musulman peut se trouver négligeant, s'écartant du chemin de la droiture,. Il pourrait commettre un péché qui n'est pas digne de lui en tant que croyant soumis et vigilant. Mais il se rappelle, tout de suite, de son Seigneur, se repent et demande pardon de ses défauts :

{ Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du diable les touche se rappellent
[du châtiment d'Allah] : et les voilà devenus clairvoyants }
[ Sourate 7 - Verset 201 ]

Le coeur plein d'amour et de crainte d'Allah  est toujours loin d'être négligeant. Ce sont ceux qui ignorent les règles et la direction d'Allah  qui sont égarés. Le coeur du musulman sincère cherche le repentir et demande le pardon. Il trouve sa félicité dans l'obéissance, la direction et l'agrément d'Allah.
 

Sa préoccupation majeure est l'agrément de son Seigneur.

Dans tous ses actes, le musulman sincère cherche à obtenir l'agrément d'Allah . Peu lui importe d'être approuvé par les autres. Il peut même être sujet au courroux et à la haine des gens dans ses efforts d'obtenir la grâce divine, comme l'a dit le Prophète:

« Quiconque cherche l'agrément d'Allah  au détriment de plaire aux gens, Allah se chargera de lui, le protégera contre eux. Mais quiconque cherche l'agrément des autres au détriment de déplaire à Allah, Allah l'abandonnera à leur soin »


Le musulman se retient donc et freine ses passions afin de plaire à Allah . Les barrières et le chemin de droiture sont clairement tracés pour lui. Toutefois , le musulman peut commettre des contradictions ridicules lorsqu'il obéit à une chose et désobéit à une autre. C'est-à-dire lorsqu'il considère une telle chose comme
"halal" et une autre comme "haràm". Or, il n'y a pas lieu de contradiction tant que les modèles et les principes sont clairs et sains.

On voit souvent des gens qui accomplissent dévotement leurs prières rituelles à la mosquée tout en pratiquant l'usure au marché. Quand on les voit chez eux, dans la rue, à l'école ou dans le voisinage, ils n'appliquent pas, apparemment, les règles d'Allah ni sur eux--mêmes ni sur leurs femmes, enfants ni sur quiconque dépendant d'eux. Ces gens ignorent la réalité de l'Islam, cette religion qui oriente le musulman de plaire à Allah . Ce grand objectif conduit le musulman à évaluer tous ses actes à la lumière des règles tracées par Allah . Ces gens pourraient être considérés comme "mi-musulmans". Ils sont des musulmans nominalement. Ce dédoublement de personnalité est l'un des grands dangers rencontrés d'habitude par les musulmans.

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre