Allah à lui l'omnipotence et la majesté -  a ordonné de multiplier la pratique de son Dhikr. Il a qualifié les hommes sages qui contemplent bien ses signes ainsi : «Ceux qui pratiquent le «Dhikr» d'Allah, en levant, en s'asseyant et en se mettant à côté». «Ceux et celles pratiquent souvent le «Dhikr» d'Allah, Allah leur a préparé une miséricorde et une grande récompense».

Mujâhed a dit : On n'est pas ceux et celles qui pratiquent souvent le «Dhikr» d'Allah, que quand on pratique à tout moment en se levant, en s'asseyant et en se mettant à côté.

 

On a demandé à Ibn Salah comment on devient de ceux et celles qui pratiquent le «Dhikr» multiple d'Allah , il a dit :

Quand on persiste à pratiquer les «Dhikr» mémorables et confirmés le matin, le soir et aux différents moments et états du jour et de la nuit, alors on est de ceux et celles qui pratiquent le «Dhikr» mutiple d'Allah.

Ali bin Abu Talha d'après Ibn 'Abbâs  au sujet de ces versets :

Toutes ordonnances d'Allah (le plus haut) ont des limites et elles sont pardonnées au cas d'inapplication pour une cause acceptable. Quant à la pratique du «Dhikr» d'Allah, Allah ne l'a pas limité et n'a pardonné personne inapplicants sauf les forcés. Et il a dit : Pratiquer le «Dhikr» d'Allah en se levant, en s'asseyant et en se mettant à côté; la nuit et le jour; sur terre, en mer; en voyage et logé; en richesse et en pauvreté; en cas de maladie, de guérison; en secret et en public; et en tout cas.

 

       Saïd bin Jubayr a dit : Tout adorateur d'Allah, obeïssant à Allah pratique le «Dhikr» d'Allah, quelques ancêtres ont voulu specialiser ce général, alors ils ont limité le «Dhikr» sur certains genres; parmi eux, il y  'Ata qui a dit : Les séances du «Dhikr» portent sur le sujet du légal illégal, comment acheter et vendre, prier et jeûner, marier et divorcer, au pèlerinage et des choses comme ça. Qurtuby a dit : La séance «Dhikr» d'Allah est une séance d'enseignement et de rappel, ce sont des séances où se mentionnent les paroles d'Allah et la tradition du Messager ; les nouvelles des ancêtres pieux et les discours des imams pieux et préemencés. Ces discours qui sont loin de dissimulation et hérésies et qui sont abstenus de toutes les intentions méchantes et de ton avidité.

 

       Le but du «Dhikr» d'Allah est d'immaculer les âmes, de purifier les coeurs et d'éveiller les consciences et c'est ce qu'indique ce verset:

"Et établis la prière, oui la prière empêche de la turpitude et du blâmable,
le rappel d'Allah est certes ce qu'il y a de plus grand"
 [ Sourate 29, verset 45 ]

Lorsque  le pratiquant du «Dhikr» d'Allah, ouvre son coeur pour Allah et multiplie la pratique de «Dhikr» . Allah  lui donne de sa clarté et il aura de plus en plus de la confiance et de la certitude; il se fie le cœur à la vérité et rassure.

"Ceux qui croient, et dont les coeurs se tranquillisent au Rappel d'Allah :
n'est-ce pas que les coeurs se tranquillisent au Rappel d'Allah ?"  

[ Sourate 13, verset 28 ]

 

Quand le coeur rassure à la verité, il se dirige vers l'idéal, sans s’nteresser ni aux tendances du désir ni aux incitants de l'envie; puis le « Dhikr» d'Allah devient plus important et plus grave à la vie humaine. Mais, c'est irrationnel d'avoir ces résultats par une simple prononciation de la langue puisque les mouvements de la langue sont peu utiles sans qu’ils soient collaborés au coeur et accordés à Lui. Allah a indiqué la décence qu'on doit avoir en pratiquant le «Dhikr» Il dit :  "Et rappelle-toi ton Seigneur en ton âme, en humilité et crainte, et non en parlant à voix haute, matins et après-midi, et ne sois pas parmi les inattentifs"

Le verset indique qu'il est préférable que la pratique soit en secret sans hausser la voix; le Messager d'Allah en un voyage, a entendu une assemblée de gens qui pratiquait le «Dhikr» d'Allah à haute voix, alors il a dit :

« Ô les gens, baissez la voix, vous n'invoquez ni un sourd ni un absent, celui que vous invoquez est audiant et proche. Pour chacun de vous, il est plus proche que le cou de sa monture».

Comme il indique aussi l'état du désir et de la crainte qu'on doit avoir en pratiquant le "Dhikroulah".

Il est de la décence que le pratiquant de «Dhikr» d'Allah ait les habits propres et le corps pure et parfumé ce qui augmente l'activité de l'esprit; et qu'il prenne la direction de la - Qibla -  s'il le peut, c'est que la meilleure séance est celle dont la direction est la «Qibla».

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre