Les moments dans lesquels il faut réciter la prière à voix basse et haute

       Il est parmi les traditions prophétiques que l'exécuteur de la prière élève la voix dans la prière de l'aube et du vendredi, dans les deux premières rak'as de la prière du coucher du soleil et du soir, dans la prières des fêtes, la prière de l'éclipse du soleil et celle faite pour obtenir la pluie.

II est aussi parmi les traditions que l'exécuteur de la prière baisse la voix dans la prière du midi et de l'après-midi, dans la troisième rak'a de la prière du coucher du soleil et les deux dernières de la prière du soir.

Quant aux prières bénévoles, il est recommandé de baisser la voix dans celles du jour et permis de choisir entre la voix haute et la voix basse dans celles du soir. Mais il est recommandé de réciter à voix moyenne.

Le Messager d'Allaha passé une nuit près de la maison de Abu Bakr, qui priait à voix basse. Et une nuit près de 'Omar, qui priait à voix haute. Lorsqu'ils se sont rencontrés chez lui, il leur a demandé: "Ô Abu Bakr, tu priais à voix basse, pourquoi ?"
"Ô Messager d'Allah ! répondit-il, Celui à qui je m'adresse m'entends bien". Puis il dit à 'Omar: "Ô ‘Omar, tu priais à haute voix, pourquoi ?"
"Ô Messager d'Allah! Répondit-il, j'éveille l'ensommeillé et chasse le démon". Alors le Messager d'Allahdit: «Élève un peu ta voix Ô Abu Bakr et toi 'Omar baisse un peu la tienne».
[Ahmad et Abu Dawud ont rapporté ce hadith.]

Si l'exécuteur de la prière baisse la voix au moment où il fallait l'élever ou vice versa, ceci ne lui reproche rien.

S'il se souvient pendant sa prière, qu'il continue correctement…

 

La récitation après l'Imam

La prière ne s'accomplit pas sans la récitation de la sourate «Fatiha» à chaque rak'a qu'elle soit dans la prière obligatoire ou bénévole comme on l'avait mentionné dans le chapitre des actes obligatoires de la prière.

Mais celui qui fait sa prière derrière l'Imam n'a pas à réciter derrière lui, il doit plutôt l'écouter pour le propos d'Allah Le très Haut:

{ Quand on récite le Coran, écoutez-le attentivement, si vous voulez obtenir la bénédiction d'Allah }.

Et pour le propos du Messager d'Allah:

«Si l'Imam prononce la formule du takbir, prononcez la derrière lui mais s'il récite du Coran, écoutez le attentivement».
[Muslim a authentifié ce hadith.]

Ceci explique le hadith: «Si l'on prie derrière un Imam, sa récitation du Coran suffit, sans que nous répétions derrière lui». Ceci dans la prière exécutée à haute voix.  Quant à la prière exécutée à voix basse, on doit réciter du Coran. Si on n'entend pas bien l'Imam qui exécute la prière à voix haute, il doit lui même réciter du Coran.

Abu Bakr Ibu-l'Arabi a dit: «Ce qui est prévalu c'est que la récitation à voix basse est obligatoire mais la récitation à voix haute n'est pas possible pour 3 causes:

La première: c'est que les gens de Médine l'exécute de cette manière.

La deuxième c'est le propos d'Allah :

{ Si on récite du coran, écoutez-le attentivement }.

Les traditions prophétiques ont soutenu ce verset par deux hadiths, celui de 'Imrân bin Husayn qui a dit:

«J’ai entendu quelqu'un réciter avec moi» et le deuxième: «Si vous entendez la récitation du Coran, écoutez-la attentivement».

La troisième cause c'est le fait de prévaloir, que la récitation avec l'Imam est impossible.

Quand récite-t-on? Si l'on veut réciter pendant le silence de l'Imam, on dit que l'Imam ne se tait pas pendant la prière, comment alors faire devoir ce qui n'est pas dû ? Surtout que nous avons trouvé un moyen, c'est la récitation avec le coeur.

C'est le principe du Coran, du hadith et de l'adoration. Le respect de la tradition et l'exécution du fait de prévaloir. C'est l'avis choisi par Zuhri et Ibn Mubârak, et le propos de Malek, Ahmad, et Ishâq. Ibn Taymiya l'a considéré comme probable.

 
 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre