1 - Dieu le très Haut a dit :

{ Annonce un châtiment exemplaire à ceux qui trésorisent l'or et l'argent au lieu de les affecter à la cause de Dieu.
Un jour viendra où le feu de l'enfer embrasera ses métaux qui seront appliqués, tout brûlants, sur leurs fronts,
leurs côtes et leurs reins. C'est bien là le produit de vos trésorisations, leur dira-t-on. Eh bien touchez
la souffrance de ce que vous avez tésorisé }

[ Sourate 9 - Versets 34-35 ]

 

2 - Dieu le très Haut a dit :

{ Que ceux qui thésaurisent les biens qu'ils tiennent de la générosité de Dieu ne croient pas qu'ils fassent
ainsi une action avantageuse loin de là, c'est un malheur pour eux. Au jour du jugement dernier,
ils porteront, envoués à leur cou, les biens qu'ils auront amassées }
[ Sourate 3 - Verset 180 ].

 

Ahmad et les deux Cheikhs   ont rapporté d'après Abu Hurayra ) que le Messager de Dieu a dit:

« Tout homme riche possédant la somme légale ne prélève pas la Zakat sur ses biens, se transforme le jour de la résurrection en des métaux portés à incandescence dans le feu de la Géhenne et on les applique sur ses jambes et son front durant un jour dont la durée est équivalente à 50.000 ans, jusqu'à ce que Dieu finisse de régler les comptes des ses adorateurs. Puis on lui indique un chemin de sort: au paradis, ou à l'enfer.

Tout homme possédant des chameaux dont il ne prélève pas la Zakat, le jour de la résurrection va être écrasé sous leurs pieds dans une plaine. Ces animaux vont courir le plus vite possible et chaque fois qu'il est écrasé par le troupeau tout entier les animaux retournent de nouveau vers lui et cela durant un jour équivalent à 50.000 ans jusqu'à ce que Dieu finisse de régler les affaires de ses adorateurs. Puis ,on lui indique son sort : au paradis ou à l'enfer.

Tout homme possédant des ovins dont il ne prélève pas la Zakat, le jour de la résurrection va être écrasé sous leurs pieds elles courent dans une plaine et lui donnent des coups de cornes et l'écrasent par leurs sabots, il n'y a parmi ces bêtes ni une sans corne, ni une à cornes courbées. Chaque fois qu'il est écrasé par le troupeau tout entier les animaux retournent de nouveau vers lui, et cela durant un jour équivalent à cinquante milles ans jusqu'à ce que Dieu finisse de régler les affaires de ses adorateurs puis on lui indique son sort: au paradis ou à l'enfer ».

« Et les chevaux, Ô Messager de Dieu ? »
lui demanda t-on. Il a dit: « Le bien accordé est toujours attaché aux toupets des chevaux jusqu'au jour de la résurrection. En fait il ya trois genres de chevaux: un qui est récompense pour son propriétaire, un qui est protecteur et un qui est un fardeau pour son propriétaire.

Quant au premier qui est une récompense c'est le cheval possédé par un homme qui le garde pour s'en servir dans le combat pour la cause de Dieu, cet animal ne mangera aucune chose sans que Dieu n'inscrive à son propriétaire de bonnes actions, chaque fois qu'il broute de l'herbe Dieu inscrive à son propriétaire de bonnes actions et s'il boit d'une rivière, son propriétaire aura à l'échange de chaque goutte d'eau une bonne action, même à l'échange de ses urines et ses crottins il aura des bonnes actions et il ne parcoure une colline sans que Dieu n'accorde a son propriétaire de bonnes actions équivalentes au nombre de leurs traces.

Quant au deuxième cheval qui est un protecteur, c'est le cheval, élevé par un homme pour l'honneur et la noblesse mais il ne néglige pas ses droits (d'être monté par un combattant pour l'amour de Dieu). Enfin le cheval qui est un fardeau, c'est le cheval élevé pour la vanité, l'ostentation et pour s'en servir dans le mal».

«Et que dis-tu du vin Ô Messager de Dieu?» lui demanda t-on
« Dieu ne m'a révélé à ce propos que ce verset coranique globale et éloquent:

{ Celui qui aura fait le plus petit atome de bien le verra. Celui qui aura fait le plus petit atome de mal le verra }

 

Les deux Cheikhs  , ont rapporté d'après Abu Hurayra , d'après le Prophète :

« Tout homme que Dieu lui a accordé de richesses seront transformées le jour de la résurrection en un python chauve muni de deux petits cornes au dessus de ses yeux, qui l'encerclera le prendra par ses deux mâchoires et lu dira : « Je suis ton trésor, je suis tes richesses ».

Puis il a récité le verset coranique suivant :

{ Que ceux qui trésorisent les biens, qu'ils tiennent de la générosité de Dieu,
ne croient pas qu'ils fassent ainsi une action avantageuse }

jusqu'à la fin de ce verset déjà cité.

3 - Ibn Maja, Bazzar et Bayhaqy   ont rapporté d'après Ibn Omar que le Messager de Dieu a dit:

« Ô Emigrés, méfiez-vous de 5 choses. Je me réfugie auprès de Dieu contre elles de peur que vous les pratiquiez : une fois l'adultère sera commise fréquemment et en publicité, des maladies graves inconnues par les ancêtres attaqueront ce peuple coupable, une fois on diminue les poids et les mesures et on fausse la balance, ce peuple sera attaqué par la disette la famine et la tyrannie du gouverneur, une fois il néglige la Zakat, il sera privé de la pluie, et c'est grâce aux animaux qu'on l'aura parfois. Une fois il viole le port de Dieu et de son Messager, un ennemi puissant l'envahie, et prend une partie de ses biens, enfin une fois ses imams ne jugent et ne gouvernent pas selon le livre de Dieu, ce peuple va être victime d'une guerre civile ».

 

4 - Les deux cheikhs ont rapporté d'après EI-Ahnaf bin Qays qu'il a dit : pendant que j'étais un jour avec un groupe de Qurachites, un homme aux cheveux hirsutes et aux vêtements râpés est venu nous salué et il a dit:

«Dis à ceux qui thésaurisent l'argent; le jour de la résurrection des pierres brûlantes vont être mises sur la pointe du sein de chacun, et elles vont s'enfoncer dans son corps pour sortir de son épaule et elles vont être mises sur son épaule et s'enfoncer dans son corps pour sortir de la pointe de son sein ce qui détruit le corps». Puis cet homme nous quitta et s'installa près d'un pilier, je le suivit, je m'approchai de lui et je ne l'ai pas reconnu encore alors je lui ai dit: «J'ai vu que les gens ont détesté ce que tu as dit».

Il m'a répondu: «Ils ne savent rien mon amant m'a dit cela». «Qui est ton amant ? » lui demandai-je « Le Prophète me dit-il, vois-tu quelqu'un dans l'horizon ? » alors j'ai regardé le soleil, il a continué a dire: «je vois le Messager de Dieu qui m'envoie pour une vision». -"Oui" ai-je dit, il a répondu, «J'aime avoir une quantité d'or égal à la montagne de Ohod. Pour la donner toutes comme aumône à l'exception de trois dinars. Ces gens là ne savent rien, ils entassent les biens de ce monde d'ici bas.

Par Dieu je ne leur demande jamais un profit et je ne les consulte jamais dans la religion jusqu'à ma mort ».

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre