La première étape est celle qui a lieu avant le traitement à proprement parler.

Ainsi, on doit préparer une atmosphère de dévotion en accomplissant si besoin les choses suivantes :

 

1. Faire sortir toute image d’homme ou d’animal de la maison car elle empêche les anges d’y entrer.

2. Enlever tout talisman que porte le malade et le brûler.

3. La maison doit être vide de tout chant, musique ou son de flûte

4. Faire sortir toute personne commettant un péché manifeste tel qu’un homme portant de l’or, une femme maquillée et non voilée, ou un homme qui fume.

5. Donner au malade et aux personnes présentes une leçon sur la foi du musulman afin de les guider vers le chemin d'Allah et d’arracher leurs cœurs de toute autre croyance.

6. Faire discerner aux présents la différence entre la médication autorisée par Allah  et Son Prophète - et celle des sorciers. Il  faut leur faire prendre conscience que le Coran est une guérison.

7. Effectuer un diagnostic en posant des questions au malade comme celles-ci :

  • Vois-tu des animaux dans tes rêves ?
  • Combien en vois-tu ?
  • Est-ce les mêmes animaux que tu vois à chaque fois ?
  • Vois-tu des animaux te chasser dans tes rêves ?
  • Fais-tu des cauchemars ?
  • Te vois-tu tomber d’un lieu élevé ?

L’idéal serait de laisser le malade parler de son problème puis de poser les questions et ce afin de ne pas fausser le diagnostic en orientant les réponses du malade.

8. Tu fais tes ablutions avant le commencement du traitement et tu ordonnes à ceux qui sont présents d’en faire autant.

9. Si le malade est une femme, tu ne la traites pas avant qu’elle se voile

10. Tu ne traites pas une femme sans la présence d’un de ses mahrams

11. Que personne n’entre avec toi - dans la pièce où tu feras le traitement - si ce n’est elle et son mahram

12. Tu demandes à Allah   de t’aider à faire sortir ce djinn et à te donner la victoire sur lui.

 

 

Tu demandes au malade de s’allonger sur le dos, de fermer les yeux puis de se concentrer au maximum.

Ensuite, tu poses ta main sur la tête du malade et tu lis les versets suivants  lentement et à voix haute (en tartil), dans son oreille :

  • La fatiha
  • Sourate 2 versets 1 à 5
  • Sourate 2 versets 102
  • Sourate 2 versets 163-164
  • Sourate 2 verset 255
  • Sourate 2 versets 285-286
  • Sourate 3 versets 18-19
  • Sourate 7 versets 118 à 122
  • Sourate 37 versets 1 à 10
  • Sourate 10 versets 81-82
  • Sourate 20 verset 69
  • Sourate 23 versets 115 à 117
  • Sourate 46 versets 29 à 32
  • Sourate 55 versets 33 à 36
  • Sourate 59 versets 21 à 24
  • Sourate 72 versets 1 à 9
  • Sourates 112 - 113 et 114

Il faut savoir que la lecture du Coran brûle les djinns qui se consument et perdre des forces. Les djinns souffrent alors beaucoup et résistent jusqu’au bout de leurs forces. Tout dépend de la raison pour laquelle ils sont entrés.

 

Après la lecture plusieurs situations peuvent se présenter :

  • Par la Grâce d’Allah   , le djinn est sorti du corps sans qu’il n’ait parlé ou ne se soit manifesté.
  • Le djinn manifeste sa présence par un mouvement violent dans le corps du malade ou en parlant au soignant. Il incombe au soignant avant tout traitement que son intention soit de chasser le djinn et non qu’il entre en contact avec lui car le Prophète   a dit : « Ne souhaitez pas la rencontre de l’ennemi »  et  Allah   dit :

{ [ ... ] Certes, le diable est pour vous un ennemi }  [ Sourate 2 - Verset 168 ]

 

Quels sont les signes qui montrent que le djinn s’est manifesté ?

1. Le malade ferme les yeux ou se met à cligner des yeux très rapidement ou pose ses mains sur ses yeux.

2. Une violente convulsion dans le corps ou une légère sur les extrémités du corps.

3. Le djinn pousse des cris ou vocifère

4. Le djinn se présente en prononçant son nom.

5. Un violent sursaut du malade.

 

 Que faire lorsque le djinn s’est manifesté ?

        Tu commences à lui poser ces questions en n’oubliant pas que les djinns sont des menteurs. Il ne faudra pas que tu croies à ses réponses sans une contre-vérification  :        

a. Quel est ton nom ? Quelle est ta religion ?

b. Pourquoi es-tu entré dans ce corps ?

c. Y-a-t-il d’autres djinns avec toi ?

d. Travailles-tu avec un sorcier ?

e. Dans quelle partie du corps te trouves-tu ?

 

Comment discuter avec un djinn musulman ?

        Si le djinn est musulman alors il faut lui rappeler les interdictions et le châtiment qui s’en suit, et les obligations et la récompense que l’on gagne. Si la raison de son entrée est due à une nuisance de l’être humain à son égard dis-lui que l’homme ne peut le voir et que son acte n’était pas volontaire.

Si la raison est un amour passionnel explique-lui que cela est un péché et fais-lui peur par le rappel du jugement et du châtiment. S’il n’est entré que pour nuire gratuitement à l’homme alors rappelle-lui comment les injustes seront punis le jour du jugement dernier.

        Au terme de cette discussion, si le djinn accepte de sortir alors Gloire à Allah . Mais avant qu’il ne sorte demande lui de prendre l’engagement envers Allah de sortir de ce corps et de ne plus y entrer une seconde fois, ni d'entrer dans le corps d’un autre musulman. Il doit aussi attester que s’il ne remplit pas son engagement alors que la malédiction d’Allah , de Ses anges, et des gens soit sur lui !

 

        Ensuite, tu lui demandes par où il a l’intention de sortir. S’il te dit qu’il sortira pas les yeux ou par son ventre, refuse cela et demande lui de sortir par sa bouche, son nez, ses oreilles ou par les doigts ou ses orteils et demande lui de te passer le salam juste avant de sortir.

        Après qu’il t’ait passé le salam, tu dois t’assurer qu’il est réellement  sorti car un grand nombre de djinns sont des menteurs. Tu relis alors les versets précédemment cités. Si la lecture cause une gêne pour le malade alors sache que le djinn est encore dans le corps dans le cas contraire c’est qu’il est sorti.

 

Comment discuter avec un djinn non musulman ?

        Tout d’abord, tu lui proposes l’Islam. S’il accepte l’Islam pour religion alors tu lui ordonnes de se repentir et tu lui expliques que pour que son repentir soit agréé, il doit sortir de ce corps.

        S’il refuse et persiste dans sa mécréance alors il n’y a pas de contrainte mais tu lui ordonnes de sortir. S’il sort alors Gloire à Allah. Par contre s’il refuse, tu dois lire encore pour le faire souffrir.

        Tu lis aussi les sourates qui font beaucoup de mal aux djinns telles que Le verset du Trône [ Sourate 2 - Verset 255 ] , la sourate Ya Sin [ 36 ] , la sourate Les Rangées [ 37 ] , la sourate La fumée [ 44 ] , la sourate Les djinns [ 72 ] , la fin de la sourate L’Exode [ 59 - Versets 21 à 24 ] , la sourate Le Très Haut [ 87 ] et la sourate Les Calomniateurs [104 ].

De façon générale, toute sourate qui rappelle le feu, le châtiment, l’enfer fait du mal aux djinns.

 [ Cette étape doit être répété si nécessaire ]

 

 

Cette étape du traitement est très importante, c'est la conduite à suivre après le traitement.

Car le malade est toujours vulnérable et peut être attaqué une seconde fois par le djinn. Il faudra lui recommander de respecter les prescriptions suivantes :

 

1. Assiduité aux prières en commun à la mosquée.

2. Interdiction d’écouter des chants, de la musique ou de regarder la télévision.

3. Faire ses ablutions puis lire le verset du Trône / Ayat El Koursy [ Sourate 2 - Verset 255 ] avant de se coucher.

4. Lire la sourate 2 - El Baqara - à la maison une fois tous les 3 jours ou au moins une fois par semaine.

5. Lire la sourate 67 - La Royauté  - avant de se coucher. Celui qui ne sait pas lire peut l’écouter.

6. Lire ou écouter (pour celui qui ne sait pas lire) la sourate 36 Ya Sin le matin au lever.

7. Accompagner les gens vertueux et s’éloigner de ceux qui s’adonnent au péché.

8. Si le malade est une femme, il faut absolument qu’elle porte le voile car les diables sont plus proches de celles qui montrent leurs atours [...]

9. Ecouter le Coran deux heures par jour ou lire 2 hizbs  par jour. [un hizb est une décomposition du Coran correspondant à 5 pages recto verso.]

10. Dire 100 fois après la prière du matin : « Il n’y a de Dieu qu’Allah, Il n’ a pas d’associé. A Lui, la royauté et la louange. Il est Capable de toute chose » ( La ilaha il Allah, Wahdadou La Sharika Lah. Lahou-l-Moulk-ou wa Lahou-l-Hamdou. Wa Houwa 'ala kouli Chayinn Qadir )

11. Dire Bismillah (Au Nom d'Allah) avant toute chose

12. Ne pas dormir seul.

 

Après un mois, tu consulteras à nouveau le malade. Tu lui liras les versets pré-cités. S’il ne sent plus rien invite le à appliquer les recommandations précédentes afin qu’il soit à l’abri des diables.

Et Allah est Seul Savant

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre