Jusqu'à sa mort, l'homme livre un combat contre lui-même, dont il sort vainqueur ou vaincu.

Dans ce sens, Allah dit : 

{ Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée ; et lui a alors inspiré son immoralité,
de même que sa piété ! A réussi celui qui la purifie.  Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. }
 [ Sourate  91 - Versets 7 à 10 ]

Il faut noter que le Prophète dit la même chose

« La corruption pénètre les coeurs peu à peu, (comme les morceaux d'un tapis de paille que l'on fabrique couche par couche).  Chaque coeur qui accepte d'être corrompu recevra une tache noire.  En revanche, le coeur qui refuse recevra une tache blanche.  Ainsi, chaque coeur concerné deviendra, soit un coeur blanc qui ne sera jamais corrompu, soit un coeur très noir qui ne recommande plus le bien et ne réprouve plus le mal. » [ Voir Al Qâmûs Al Awsat.]

 
 

Les  Catégories de  Personnes

 

Dans la lutte contre les passions de l'âme, les gens sont de 3 types :

 

La première catégorie rassemble les individus vaincus par leurs passions, qui se sont résignés afin de profiter des plaisirs de cette vie.  

Ce sont les mécréants et ceux qui les suivent, parmi ceux qui ont oublié Allah.

Allah nous décrit cette catégorie de personnes dans le Coran : 

{ Vois-tu celui qui prend alors sa passion pour sa propre divinité ?
Puis Dieu l'égare sciemment, scelle son ouïe, son coeur et étend sur ses yeux un voile.  
Qui donc après Dieu peut le guider ? Ne vous rappellerez-vous donc pas ?}  

[ Sourate 45 - Verset 23 ]

 

La deuxième catégorie de personne rassemble ceux qui luttent contre eux-mêmes et leurs passions.  

Parfois ils gagnent le combat, parfois ils sortent vaincus.  Ils commettent des péchés mais se repentiront auprès d'Allah.

 Ils désobéissent à Allah mais se rappelleront Allah.  Ils regretteront ce qu'ils ont fait et Lui demanderont pardon.

 Allah dit : 

{ Et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude, ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes en désobéissant à Dieu, se souviennent de Dieu et demandent pardon pour leurs péchés (qui est-ce qui pardonne les péchés, sinon Dieu ? et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu'ils ont fait.  Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur } [Sourate 3 - Versets 135 - 136 ]

Le Prophète mentionne en ces mots cette seconde catégorie de personnes :

« Tous les enfants d'Adam commettent des péchés.  Mais les meilleurs des pécheurs sont ceux qui se repentent. »
[ Hadith rapporté par Abmad et Tirmidhî.]

 

La troisième catégorie rassemble les pieux et les sincères qui ont vaincu leur ego et qu'Allah protège.


On rapporte que Wahb Ibn Munabbih a dit:

« Satan a rencontré le Prophète Yahya Ibn Zakariya[que la paix soit sur lui], qui lui a dit:

- "Parle-moi des Hommes selon ta classification."

- "Il y a trois types de personnes : la première catégorie est celle des gens infaillibles, protégés par Allah et qui ne commettent pas de péchés : vous en faites partie.

 La deuxième est celle des gens dont nous, les démons, pouvons faire ce que nous voulons.  En effet, ces personnes sont faciles à manipuler: elles sont dans nos mains comme un ballon dans les mains de vos enfants.  Nous ne nous fatiguons pas avec elles.  

La troisième catégorie de personnes est la plus difficile pour nous.  Nous les conseillons par nos moyens diaboliques jusqu'à ce qu'elles commettent des péchés.  Puis soudain, elles se dirigent vers Allah pour Lui demander pardon.  Ainsi, elles gâchent tout ce que nous avons fait.  En effet, nous ne désespérons pas de les ramener sur la mauvaise voie tout en ne pouvant faire d'elles de véritables âmes égarées" lui a répondu Satan. »

 

La lutte contre ses passions
 

   Pour parvenir à cet objectif, il y a deux éléments : le coeur et l'intelligence. Le meilleur coeur est celui qui est tendre, pur, harmonieux et fort.  On trouve ces éléments dans le hadîth où le Prophète a dit :

« Sur terre, Allah a des récipients (des éléments auxquels Il fait miséricorde), qui sont les coeurs les plus tendres, les plus purs et les plus forts, et sont les plus aimés de Lui. »

Ensuite, le Prophète a expliqué les qualités des personnes qui possèdent ces coeurs en disant : « ceux qui ont une foi solide, une croyance pure et sont tendres envers leurs proches et leurs frères.»

Le Prophète a dit encore :

« Le coeur du croyant est blanc avec un astre lumineux (qui le guide), tandis que le coeur du mécréant est noir et (saisit les choses) à l'envers. » [ Hadîth rapporté par Abmad et Tabarâriî.]
 

Le Saint Coran nous décrit le coeur des croyants

{ Les vrais croyants sont ceux dont les coeurs frémissent quand on mentionne Dieu.
 Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi.
Et ils placent leur confiance en leur Seigneur.}
[ Sourate 8 - Verset 2 ]

Quant aux coeurs des incrédules, le Saint Coran les désigne comme suit :
 

{ [...] Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent,
mais ce sont les coeurs dans les poitrines qui s'aveuglent }

 [ Sourate 22 - Verset 46 ]

 

On lit aussi dans le Coran

{ Ne méditent-ils donc pas le Coran ? Ou y a-t-il alors des cadenas sur leurs coeurs. }
[ Sourate 47 - Verset 24 ]
 

    Le deuxième élément permettant la victoire sur son ego est l'intelligence (ou la sagesse). L'intelligence concernée ici est celle qui permet de comprendre, analyser, méditer et adapter les connaissances qui nous rapprochent d'Allah et permettent de comprendre en partie la créativité et le pouvoir d'Allah qui s'étend sur toute chose.  Ces éléments trouvent une explication dans le verset suivant :

{ [... ] Parmi Ses serviteurs, ceux qui redoutent le plus Dieu sont les savants [... ] }
[ Sourate 35 - Verset 28 ]

Le Prophète a signalé l'importance de l'intelligence en disant :

« Allah n'a créé de chose plus noble auprès de Lui que l'intelligence. »

   Le Prophète a également dit à l'Imam 'Ali Ibn Abî Tâlib : «Lorsque les gens se rapprochent d'Allah en accomplissant différentes bonnes oeuvres, toi, approche-toi de Lui en exploitant ton intelligence (pour le bien de l'humanité). »

Le Prophètea également dit: « La meilleure grâce qu'Allah puisse accorder à une personne est une intelligence qui la guide et l'empêche de s'égarer »

Pour toutes ces raisons, l'Islam exige du musulman qu'il s'éduque, se cultive et comprenne sa religion, pour que son intelligence puisse distinguer le bien du mal et le vrai du faux.

 Le Prophète a dit :

« Lorsque Allah veut du bien à une personne, Il en fait un Faqîh (Il lui facilite la compréhension des choses). »  

« La différence entre le mérite d'un savant et celui d'un adorateur est semblable à celle qui sépare mon propre mérite du mérite de celui de mes Compagnons qui agirait le moins bien. » [ Hadîth rapporté par Tirmidhî.]

   Tous ces hadîths mettent l'accent sur la valeur des connaissances et le rôle qu'elles jouent dans l'élévation de la foi, dévoilant le mystère de l'univers à l'Homme.

Il faut noter que l'intelligence du musulman se base sur une sagesse qui lui permet de distinguer le bien du mal, le licite de l'illicite et le bon du mauvais.  Le musulman voit grâce à la lumière qu'Allah lui donne:

 
{ Celui que Dieu prive de lumière n'a pas de lumière. }  
[ Sourate 24 - Verset 40 ]

En fait, la lumière de l'intelligence du musulman ne peut s'éteindre que par les péchés et la persistance à en commettre davantage sans vouloir s'en repentir.  Le

Prophète a dit:

« Celui qui commet un péché perd une partie de son intelligence qu'il ne pourra jamais récupérer. »

« Si les diables ne parcouraient pas (chuchotaient pas) le coeur des humains, ceux-ci auraient vu les mystères du royaume des cieux et de la terre. » [ Hadîth rapporté par Ahmad ]

Anas Ibn Mâlik rapporte:

« Sur mon chemin, j'ai rencontré une femme que j'ai regardée longuement, admirant sa beauté.  Ensuite, je suis entré chez le calife 'Uthmânqui m'a dit: " l'un d'entre vous entre avec les traces de l'adultère sur les yeux.  

Ne sais-tu pas que l'adultère des yeux est le fait de regarder (une femme qui n'est pas la tienne)!

Soit tu te repens, soit j'applique la loi islamique sur toi  

 - "Y a-t-il une révélation après le Prophète demanda Anas.

"Non, mais une intelligence et une perspicacité vraies." répondit 'Uthmân. »

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre