Parmi les vertus morales que doit posséder le musulman, on compte les éléments suivants :

 

    Se garder des choses douteuses

Tout musulman doit s'abstenir des choses illicites.  Il doit également se garder des choses douteuses.  En faisant cela, il obéit au Prophètequi a dit :

« Le licite est évident, et l'illicite l'est aussi ; entre les deux, il y a des éléments qui se ressemblent et que peu de gens connaissent.  Celui qui se garde des choses douteuses protège sa religion et son honneur.  Mais celui qui ne se garde pas des choses douteuses, ordonne et commet l'illicite. Comme un berger dont le troupeau paît autour d'un enclos protégeant un pâturage réservé. Ce troupeau risque de jouir illégalement de ce pâturage.  De même, tout souverain possède des propriétés privées.  Or, la propriété d'Allah est tout ce qu'Il a interdit.  En fait, il y a dans le corps un organe, s'il est sain, tout le corps l'est aussi. Mais s'il est malade, le corps l'est également.  Cet organe est le coeur. » [ Hadîth rapporté à l'unanimité.]

Le niveau le plus haut de la piété est mentionné dans le Hadîth suivant du Prophète:

« Le serviteur n'atteint la piété que s'il évite les choses douteuses afin d'éviter l'illicite. » [ Hadîth rapporté par Tirmidhî.]

 

     Baisser les yeux

Tout musulman doit s'abstenir de regarder tout ce qu'Allah a interdit de regarder.  En effet, le fait de voir une personne de l'autre sexe peut inspirer, chez celui qui la regarde, un désir sexuel qui peut le conduire à commettre un acte interdit par la religion.  Pour cette raison, le Coran nous met en garde contre la convoitise par ces mots :

 

{ Dis aux croyants de baisser leurs regards }
[ Sourate 24 - Verset 30 ]

Le Prophètea dit encore :

« Baissez les yeux et soyez chastes, sinon Allah noircira vos visages. » [ Hadîth rapporté par Tabarânî.]

 

     Tenir sa langue

Tout musulman doit tenir sa langue.  Il ne doit pas prononcer de mots grossiers.  Il ne doit pas non plus dire de paroles vaines, ni calomnier, ni médire.

 L'Imam Nawawi a dit : « Sachez que toute personne qui atteint l'âge de puberté doit s'abstenir de toute parole, sauf de celle qui s'avère utile.  Lorsque parler et se taire donnent le même résultat, la Sunna nous conseille de ne pas parler.  En effet, les paroles engendrent souvent l'illicite ou le blâmable.  Et le salut n'a point d'égal. »

On a rapporté beaucoup de Hadîths du Prophèteindiquant les risques que comporte le fait de parler.  Parmi ces Hadîths, on note ceux-ci :

« Rien ne fait tomber les gens dans l'Enfer, la tête en premier, si ce n'est le résultat de leurs paroles. »
[Hadîth rapporté par Tirmidhi ]

« Le croyant ne recherche pas chez le musulman ses défauts ou ses points faibles.
 Il ne maudit pas les autres et ne dit pas de mots grossiers. »
[ Hadîth rapporté par Tirmidhi ]

 

     La pudeur

Le musulman doit être pudique, calme et réservé.  Toutefois, confronté à un mal quelconque, il doit s'appliquer à le combattre d'une bonne manière.

Parmi les formes de pudeur souhaitées par l'Islam, on compte les suivantes :

Le musulman ne doit pas se mêler des affaires des autres,
ni rechercher les points faibles d'autrui

L'Islam exige du musulman qu'il baisse les yeux,
réserve ses regards à son conjoint et se montre poli à l'égard d'autrui ;

Le musulman n'est pas orgueilleux, il est modeste

Le musulman doit parler sans élever la voix ;

Le musulman est toujours satisfait des dons d'Allah .

Dans ce sens, on rapporte que le Prophèteétait très pudique, tel un jeune marié ou un enfant, mais savait aussi être ferme.

Parallèlement, le Prophètea dit:

« La foi est composée d'environ soixante ou soixante-dix branches; la meilleure d'entre elles est le fait de dire : lâ ilâha ilallah (il n'y a de dieu qu'Allah) et le niveau le plus simple de ces branches est le fait d'écarter du chemin tout ce qui pourrait nuire à autrui.  Certainement, la pudeur fait partie de la foi. » [ Hadîth rapporté à l'unanimité ]

Il est à noter que les savants musulmans définissent la pudeur comme suit: « Le sentiment qui vous incite à vous garder de faire le mal sans mettre en cause le droit d'Allah, Maître de la vérité. »

 

     La clémence et la patience

L'Islam a fait de la patience une vertu essentielle recommandée au musulman, à laquelle s'adjoint automatiquement la clémence.

Ceci est d'autant plus vrai que ces vertus lui sont extrêmement nécessaires face aux diverses difficultés qu'il rencontre tout au long de son existence.  En effet, le musulman est soumis à toutes espèces d'épreuves - injustices, accusations injustifiées, moqueries, exclusions, maladies, etc - qui sont autant d'écueils qui entravent ses efforts pour se rapprocher d'Allah rendant plus difficile son cheminement spirituel.

Par ailleurs, on remarque, à ce sujet, que la mission du prédicateur musulman est particulièrement délicate, car chaque individu possède des capacités intellectuelles, un niveau de foi et des coutumes différents.

 Or, il doit enseigner la connaissance de l'Islam à tous, croyant ou incroyant, illettré ou intellectuel, sage ou impulsif, pacifique ou révolté.  Il se doit d'essayer de comprendre chacun, avec fraternité, ce qui nécessite d'abord une bonne pédagogie, puis patience, persévérance et endurance.

 On traitera ces qualités selon les trois sources suivantes : les conseils coraniques, les conseils tirés de la Sunna Prophétique, des exemples de patience chez le Prophète. 

 

    La sincérité

Tout musulman doit être sincère.  Il ne doit jamais mentir.  Il doit dire la vérité même si elle lui coûte cher.  En disant la vérité, il ne doit redouter qu'Allah.  Le mensonge est l'un des caractères les plus ignobles.  Il est l'accès aux pièges du diable. Éviter de mentir donne à l'âme une force qui la protège des chuchotements du démon furtif et préserve sa pureté et sa piété.

 Le mensonge détruit l'âme et humilie la personne humaine.  C'est pourquoi l'Islam l'interdit et le considère comme l'une des maladies les plus dangereuses.

Le Prophètedit:

« La sincérité mène au bien et le bien mène au Paradis, si une personne est sincère, son nom sera porté auprès d'Allah comme étant celui d'une personne sincère.  Le mensonge, quant à lui, mène au libertinage qui mène à l'Enfer.  Si une personne ment, son nom sera porté auprès d'Allah comme étant celui d'une personne menteuse. » [ Hadîth rapporté à l'unanimité.]

 

     La modestie

Le musulman est toujours modeste, surtout vis-à-vis de ses frères musulmans.  Il se comporte modestement envers les autres sans distinction de leur statut social, de leur richesse, de leur pauvreté, etc.  Ainsi, le Prophètecherchait la protection d'Allah contre la vanité.  Il a dit

« Celui qui a en lui le poids d'un atome de vanité n'entrera pas au Paradis. » [ Hadîth rapporté par Muslim ]

 

     Éviter les soupçons et la médisance

Le musulman doit éviter de médire, de répandre la calomnie et de rechercher les points faibles de son prochain.  Ainsi, il obéit à Allah qui dit: 

{ Ô vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas et ne médisez pas les uns des autres.  L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Certainement, cela vous fait horreur. Et craignez Allah.  Car Allah est Grand Accueillant au repentir et très Miséricordieux. }  [ Sourate 49 - Verset 12 ]

{ Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident. }  [ Sourate 33 - Verset 58 ]

Dans le même sens, le Prophètea dit :

« Ô vous qui croyez avec vos langues sans que la foi ne pénètre votre coeur, ne médisez pas des musulmans et ne recherchez pas leurs points faibles.  Celui qui recherche les points faibles des musulmans, Allah fera courir un scandale autour de lui, même si ce dernier s'en défend. » [ Hadîth rapporté par Abû Dâwud.]

 

    La générosité et l'hospitalité

Le musulman doit être généreux.  Il est toujours prêt à donner sa vie et ses biens pour faire triompher la cause d'Allah .  Souvent, on peut connaître la véritable nature des gens lorsqu'il est question d'argent.  On connaît beaucoup de dirigeants qui ont versé dans des scandales financiers.  Leur foi était faible face à l'argent.  Pour cette raison, le Saint Coran nous parle, dans des dizaines de versets, du lien qui relie la foi à la dépense dans la voie d'Allah.

{ Et dépensent (dans l'obéissance à Allah) de ce que Nous leur avons attribué.}  
[Sourate 2 - Verset 3]

On lit également dans le Saint Coran :  

{ Ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage,  et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face  (wajh) d'Allah.  Tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes oeuvres vous sera récompensé pleinement.  Et vous ne serez pas lésés. }   [ Sourate 2 - Verset 272 ]

On rapporte également que le Prophètea dit

« Chaque jour, deux anges descendent du ciel.  L'un dit: "Seigneur, rends à celui qui dépense (pour Allah) ce qu'il a dépensé." Et l'autre dit : "Seigneur détruit les biens de celui qui ne donne pas (dans Ton Chemin)."
[Hadîth rapporté à l'unanimité.]
 

   En conclusion, il faut rappeler que le musulman doit donner l'exemple.  Il doit être une manifestation la plus parfaite possible de la morale et des principes de l'Islam, quant à la façon dont il se nourrit, boit et s'habille.  

Il doit également saluer son prochain, en voyage, partout où il séjourne et dans tous ses déplacements, conformément à ce que lui dicte sa foi.

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre