Famille et Communauté
 

 Mon appartenance à l'Islam m'apporte la certitude que mon existence a un sens.  Elle dirige ma vie et conditionne mes actes pour que je sois en harmonie avec ma foi.  Cette appartenance exige d'abord que je possède une foi sincère, puis que je me consacre à l'adoration d'Allah , d'une part, et enfin que je participe à l'épanouissement et au bien-être de toute ma communauté dans cette même foi.

   En effet, l'Islam exige de tout musulman qu'il ne soit pas préoccupé de sa seule existence, mais qu'il se préoccupe de tous ceux qui l'entourent : sa famille, son frère en Islam, son voisin et plus généralement, toute sa Communauté, en conseillant l'un, aidant matériellement l'autre, assistant enfin ceux qui sont dans l'épreuve.

Dans ce sens, le Prophètea dit :

«Celui qui passe la nuit sans penser au sort des autres musulmans n'est pas des leurs.»

De ce Hadîth, je comprends que je suis face à une responsabilité qui m'impose de soutenir la communauté musulmane et lui faire aimer l'Islam.

  La première obligation qui s'impose tout de suite, pour l'accomplissement de ce devoir, consiste à appliquer ces recommandations au sein de ma propre famille, ce qui est dicté par la logique.  
Je dois tout d'abord les
appliquer moi-même, puis enjoindre et enseigner les principes fondamentaux de l'Islam à ma famille, mon conjoint, mes enfants, ensuite aux proches et parents.
C'est ainsi qu'a agi le Prophètelorsque, dans les premiers temps de l'Islam, il a commencé à répandre le Message qu'il avait reçu.

 Allah dit : 

{ N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés.
 Et avertis les gens qui te sont les plus proches.
 Et abaisse ton aile - sois bienveillant -  pour les croyants qui te suivent. }
   
[ Sourate 26 - Versets  213 à 215 ]

   Ainsi, on comprend que la première mission du musulman, après l'amélioration de sa foi, consiste en l'application de l'Islam dans sa famille.  Ceci est confirmé par le Saint Coran où Allah dit:

{ 0 ! vous qui avez cru, préservez vos personnes et vos familles d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne. }  [ Sourate 66 - Verset 6 ]

 

   Entre autres recommandations, l'islam prescrit au musulman de fonder un foyer.

Selon les commandements d'Allah, et afin de préserver ma chasteté, je dois donc me marier en ayant en vue de fonder une famille musulmane, et je dois alors me réserver à mon conjoint.  Je dois agir ainsi dans la crainte d'Allah .  A cet égard, le Prophètea dit :

« Il y a trois hommes qu'Allah soutiendra certainement: celui qui combat dans le Chemin d'Allah, le signataire d'un contrat de prêt, qui souhaite sincèrement rembourser sa dette et celui qui se marie en vue d'être chaste.» [ Hadîth rapporté par Tirmidhî.]

Le Prophètedit également:

« Celui qui se marie aura la moitié de la religion, alors qu'il craigne Allah pour l'autre moitié. »
[ Hadîth rapporté par Tabarâriî dans son livre Al Awsat.]

   Chacun doit bien choisir le conjoint qui l'accompagnera toute sa vie.  Il doit être de bonne moralité et être pieux.  Le Prophètea dit :

« N'épousez pas une femme pour sa beauté, car peut-être sa beauté la rendra-t-elle corruptible ; n'épousez pas non plus une femme à cause de ses biens, peut-être ses biens la rendront-ils orgueilleuse, mais épousez une femme pour sa piété.  Certainement, une esclave pauvre, mal habillée mais pieuse vaut mieux - qu'une femme belle et corruptible -  »  [ Hadîth rapporté par Ibn Mâja.]

   En me mariant, je ne dois pas désobéir à Allah.  Je dois redouter Sa colère et Son châtiment.  

Car le Prophètenous met en garde en disant :

« Celui qui se marie avec une femme pour son pouvoir, Allah le rendra plus faible, et celui qui se marie avec une femme pour sa richesse, Allah ne fera que l'appauvrir ; celui qui se marie avec une femme pour la renommée de sa famille, Allah l'humiliera ; mais celui qui se marie avec une femme pour sa chasteté ou pour renforcer ses liens de parenté, Allah bénira sa femme, et le bénira. » [ Hadith rapporté par Tabarânî ]

   Une fois marié, je dois accomplir les devoirs qui me sont prescrits par l'Islam et assumer toutes mes responsabilités envers ma famille.  Ainsi, je dois veiller à respecter les règles suivantes :

Je dois bien traiter mon épouse en vue d'obtenir sa confiance.  

Le Prophètea confirmé ceci en disant:  « Le meilleur d'entre vous est celui qui traite bien sa femme - sa famille - et moi je suis le meilleur pour les miens.»  [ Hadîth rapporté par Ibn Mâja et AI Hâkim ]

Le Prophètea dit aussi :

« Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui se montre bon et bienveillant envers son conjoint. »
[Hadîth rapporté par Tirmidhî.]   

   Les rapports avec le conjoint, surtout lorsqu'il s'agit de l'épouse, ne doivent pas se limiter aux rapports intimes.  En effet, les deux conjoints doivent s'entendre sur les plans spirituel et émotionnel : ils s'instruisent, célèbrent certains actes d'adoration ensemble, organisent tous deux leur foyer et consacrent une partie de leur temps à se distraire.  Au sujet des actes d'adoration, Allah nous dit:

 

{ Et commande à ta famille de célébrer la prière et fais-la avec persévérance }
[ Sourate 20 - Verset 132 ]

Allah nous dit aussi dans un autre verset:

 

{ Et il commandait à sa famille la prière et la Zakât ; et il était agréé auprès de son Seigneur. }
[Sourate 19 - Verset 55 ]

   On peut citer l'exemple du Prophètequi courait avec son épouse 'Aïsha dans de petites compétitions familiales, pour montrer que les conjoints doivent de temps à autre se distraire ensemble.

Quant au soutien que doit le mari à son épouse dans l'organisation du foyer, on peut citer l'exemple du Prophètequi effectuait nombre de travaux domestiques ; en outre, comme le rapportent certains Hadîths, il réparait et entretenait ses chaussures.

   Les rapports avec mon conjoint, quels qu'ils soient, doivent être conformes à l'Islam.

 Ils ne doivent en aucun cas être une raison pour moi de déformer l'image de l'Islam ou d'obéir à une personne quelconque en désobéissant à Allah .  

Le Prophètenous met en garde en disant :  « Tout homme qui obéit à une femme pour la satisfaire - en désobéissant à Allah - Allah le jettera avec force en Enfer. »

Le Prophètedit aussi :  « Certes, celui qui obéit à son épouse dans le mal est un perdant. »

 

   L'application de l'Islam dans la constitution de la famille participe largement de l'éducation des enfants selon les principes islamiques.  En revanche, si l'on ne se marie pas selon les directives de l'Islam - si l'on ne tient compte que de sa passion dans le choix de son conjoint - , cela risque de mettre en péril la vie du foyer. Tous les conflits et contradictions opposant les parents influent directement sur l'éducation des enfants et leur équilibre psychologique.

L'élément le plus important, dont dépend la bonne éducation des enfants, est donc le mariage selon les principes de l'Islam. En effet, le but du mariage en Islam est de fonder une famille musulmane et d'engendrer ainsi une descendance qui vivra dans le même respect de la religion.  

Allah dit: 

{ Et qui disent: "Seigneur, donne-nous, de nos épouses et de nos enfants, des descendants qui seront la paix de nos âmes (qui seront musulmans) et fais de nous un guide pour les pieux." }
 [Sourate 25 - Verset 74 ]

   Tout nouveau-né connaît Allah .

 Si l'enfant reçoit une bonne éducation islamique, il devient un bon musulman.  En revanche, s'il est éduqué par des parents qui n'appliquent pas les principes de l'Islam, il devient comme eux.  

Le Prophètea dit :  "Tout enfant connaît Allah à la naissance - fitra - .  Mais ce sont ses parents qui font de lui un juif, un chrétien ou un zoroastrien. » [ Hadîth rapporté à l'unanimité."]

Pour toutes ces raisons, l'Islam insiste sur la bonne éducation des enfants.  Il exige également qu'on se donne les moyens de mener à bien cette éducation.  Il faut noter que le Prophète a dit :

« Mieux vaut pour une personne qu'elle éduque son enfant comme il se doit,
plutôt que de donner une coupe - de céréales - à un pauvre. »
[ Hadîth rapporté par Tirmidhî.]

"La meilleure chose que les parents puissent offrir à leurs enfants est une bonne éducation."
[ Hadîth rapporté par Tirmidhî.]

« Traitez bien vos enfants et éduquez-les bien. »
[ Hadîth rapporté par Ibn Mâja.]

Il a également dit :

« Lorsque le fils d'Adam meurt, on ne retient de lui que trois choses : une aumône permanente, une science utile à l'humanité et un enfant bien élevé qui invoque Allah pour lui. »
 

   Ainsi, lorsque j'aurai des enfants, je devrai veiller à ce qu'ils deviennent de bons musulmans en leur inculquant une bonne instruction et une bonne éducation.  

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre