Un jour, j'ai discuté avec une personne dans une salle de discussion virtuelle (communément appelé : tchat). A un moment, nous en sommes venus à parler de l'Islam en général.  De mon côté, moi qui suis catholique, j'avais très envie de la revoir car je voulais en connaître plus sur la religion. Cette personne m'a beaucoup appris sur l’Islam mais j'étais toujours en quête de connaissance sur cette religion.

   Environ un mois plus tard, sans la prévenir j'ai prononcé la profession de foi (chahada) devant mon ordinateur, devant un animateur d'une salle virtuelle qui traitait de l'Islam et où j'allais toujours écouter les gens parler de la religion.  Par la suite, je suis allée à la mosquée pour la première fois. Rendue sur place, j'ai sorti mon hidjab de mon sac et je l'ai mis sur ma tête. J'ai prié avec les sœurs puis je suis sortie très rapidement en retirant mon voile dès que je me suis retrouvée à l’extérieur. Au fur et à mesure que je le portais, je me sentais si bien que j'ai voulu ne plus l'enlever. Mais Satan ( maudit soit-il ) était là pour me faire de mauvaises suggestions sur ce voile, suggestions que j’ai malheureusement fini par suivre.

   Un jour une soeur que je connaissais à peine m’a donné rendez-vous pour me présenter d'autres sœurs musulmanes. J'ai alors remis mon voile juste avant d'arriver à la station de métro où la soeur m'attendait. En réalité, je me faisais beaucoup de soucis pour mon apparence ... mais à ce moment là je me suis dis : "Finalement, ce n'est pas si terrible que ça de porter le voile". Et un jour, au retour de mes vacances, je suis partie travailler avec mon voile. Au bout de quinze jours, j'ai porté des habits longs et amples, grâce à Allah , j'ai été acceptée.

   Je suis retournée à la mosquée pour renouveler mon attestation de Foi (la chahada) devant deux témoins. Il y avait quatre ou cinq personnes, mais je n'ai prêté attention à personne à ce moment là, car mon plus grand soucis était d'attester aux yeux de tous, ma croyance, mon amour et ma foi à mon Créateur, Allah, le Tout Sachant.

Ensuite, je suis partie comme une flèche auprès de la responsable du groupe de soeurs pour le lui raconter, et en voyant mon visage épanouie, toutes les soeurs ont accouru vers moi pour me saluer, m’embrasser et me témoigner leur affection et leur joie.

Depuis ce jour, je remercie Allah de m’avoir guidée, et je ne regrette à aucun moment d'avoir répondu à Son appel. Chaque jour j'apprends de nouvelles choses, l'Islam répond à beaucoup de questions non seulement du quotidien, mais aussi concernant le sens et le but de notre vie. Je vis et je meurs au nom d'Allah …  Merci de m'avoir lu.

 

Votre soeur Fatima, 56 ans

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre