Les Louanges sont pour Allah Le Très Haut, qui nous comble de Ses bienfaits,
et qui nous fera revivre après nous avoir fait mourir.

 

J’adresse ce message à ma sœur en Allah, qui ne trouve plus la force de supporter les regards haineux et malveillants que portent de nombreux ignorants sur sa parure qu’est le voile.

 

Je suis moi même passée par l’envie de le retirer il y a quelques années, l’incompréhension de la famille, les critiques des amies, les regards d’autrui, les insufflations de Satan (maudit soit-il). Tant de choses, pour nous persuader qu’il n'y a d’autre coupable que lui : ce voile.

C’est normal, combien de fois dans la journée vous à t’on répété, « sans ton voile tu aurais pu finir tes études » - « sans ton voile tu aurais pu avoir un bon travail » - « tu serais tellement plus jolie sans ton voile » « Dis moi sincèrement, on t’oblige à le porter n’est ce pas ? » - Ou dans le mauvais goût le plus total « si t’as envie de porter le voile retourne dans ton pays »

Si nous ne sommes pas préparées à tout cela, comment ne pas défaillir moralement ?  

Et bien NON, ce n’est pas lui le coupable, les coupables se sont EUX, ceux qui ne nous acceptent pas comme nous sommes, ceux qui se raillent de nous et nous méprisent, ceux qui transpirent la haine et l’ignorance, ceux qui ne cherchent pas à comprendre ce que ce voile représente pour nous, oui ce sont eux les coupables.

Nous n’avons pas à nous cacher, nous justifier, nous attrister, car ceux et celles qui devraient se remettre en cause, se sont ces personnes, qui n’hésitent pas à nous poignarder de réflexions, à nous jeter des éclairs à travers leur regard, ceux qui marmonnent leur haine en crachant par terre lors de notre passage. Pourquoi avoir honte ? C’est à eux de se cacher, car je plains leur personne, avec une telle mentalité, une telle éducation et une si étroite ouverture d'esprit.

Je vous le concède, il serait trop facile de pointer ce doigt accusateur sans se remettre en cause, car je pense que nous avons également notre part de responsabilité. Coupable d’avoir eu honte de mon voile, de ne pas être assez forte, de ne pas avoir confiance en notre Créateur, de ne pas savoir être différente, coupable de ces maux, moi je le suis… pour vous… je laisse chacune être juge pour elle-même…

 

Maintenant que le constat est fait, appliquons les exhortations d’Allah et puisons notre force et notre patience dans les adorations et les invocations.  Ne vous résignez pas chère sœur, et ne soyez pas tentées par cette parole : Le voile c’est dans le cœur ! Si le voile est dans le cœur, pourquoi la prière et le jeûne du mois de Ramadan ne sont-il pas également uniquement dans le cœur ? Il est clair que la Foi est dans le cœur, cependant, tout ce que renferme le cœur, se retranscrit dans les actes, et la parole.

Lorsqu’on témoigne de l’amour à nos parents, notre cœur s’emplit d’affection et de miséricorde pour eux, par conséquent, nous ne ferions que ce qui leur fait plaisir, et nous nous éloignerions de ce qui les met en colère, notre langue ne leur dira que de belles paroles, et notre amour pour eux se fera ressentir par nos actes et notre comportement.

Que dire alors de notre Créateur ? Nous attestons chaque jour, facilement, qu’il n’y a nulle divinité digne d’adoration excepté Allah, La ilaha il ALLAH ... En témoignage de cette attestation, notre cœur doit s’emplir d’Amour pour Le Très Haut, notre corps se soumettant à son Créateur, se prosternant à Lui, humblement, afin de se souvenir chaque jour, que c’est Lui le riche et nous les pauvres, que c’est Lui le Fort et nous les faibles, que c’est Lui le Créateur et nous Ses créatures, c’est ainsi que nous devons respecter Ses commandements, TOUS Ses commandements, et nous devons nous éloigner de Ses interdits … car c’est là que réside notre réussite.

 

Alors chère sœur, soit forte et courageuse, car à partir du moment où tu placeras pleinement ta confiance en Allah , leurs méchancetés ne t’atteindront pas, comme le vent, ils glisseront sur ton voile, sans laisser de traces. De part ton comportement serein et patient, tes agresseurs se sentiront humiliés que leurs bassesses ne t’atteignent pas, et nous espérons que leurs coeurs endurcis recevront la miséricorde de Dieu. Souvenons nous que ce bas monde est trompeur et éphémère, qu’allons-nous en tirer ?  

Qu’avons nous récoltés de toutes ces années passées, si ce n’est des souvenirs, le Prophète ne disait-il pas « Allahouma la ‘aycha illa ‘aycha-l-Akhira » (O Allah, il n’y a d’autre vie que celle de l’au-delà).

Il y a certaines de nos sœurs qui ne souhaitent pas porter ce voile car elle ne se sentent pas en sécurité dans notre société … mais qui est le Protecteur par Excellence ? Les sœurs parlent d’impuissance face à certaines situations, mais qui est Le Tout Puissant ?  Regardez mes chères soeurs, l’exemple que nous a donné Allah dans le Glorieux Coran, dans la sourate 21 ; lorsque les mécréants ont décidé de jeter au feu Abraham (sur lui la paix), tellement il avait confiance en Allah et tellement il avait foi en Lui, qu’Allah ordonna au feu :

« Ô feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire »

Soubhan Allah, que d’exemples dans le Coran et dans les récits des prophètes et hommes pieux, n’allons nous pas méditer ? Nous ne sommes dans ce bas monde que comme des voyageurs, ensuite nous visiterons notre tombe, pour enfin rendre des comptes au Vivant qui ne meurt Jamais… Celui qui aura fait un atome de bien le verra, et celui qui aura fait un atome de mal le verra. Ce jour là, la mère oubliera son propre enfant, et tous le monde criera « nafsi.. nafsi » (moi, moi ).

Purifions donc nos cœurs des péchés, des maladies, et retournons vers Allah par un repentir sincère, et la pleine confiance en Lui, car Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que se fera notre retour.

 

Qu’Allah nous accorde la douceur de la Foi, et les nobles qualités de notre bien aimé Prophète qui feront de nous des musulmans (Soumis à Dieu l’Unique) de cœurs, de corps et d’esprit…

Ma dernière pensée, vers cet homme pieux qui lorsqu’il se sentait trop touché par ce bas monde, et que les appréciations des gens le touchaient, creusait un trou, se mettait à l’intérieure et s’imaginait les frayeurs et la solitude de la tombe … ainsi il n’oubliait jamais le verset où Allah nous dit :

 

 { Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ? }

 

Chère sœur, mes derniers mots seront : Patience et Courage, car certes Allah est avec les patients.

 

Qu’Allah nous guide et nous fasse Miséricorde…
… Amine… Amine… Amine…

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre