Jâbir Ibn 'Abdullâh   a rapporté que le Messager de Dieu  a dit : « Quiconque est privé de douceur, est privé de tout bien » (Rapporté par At-Tirmidhî)

Aicha  épouse du Prophète  a rapporté, quant à elle, que le Messager de Dieu  a dit : « Dieu est Doux et Il aime la douceur. Il octroie en contrepartie de la douceur, ce qu'Il n'octroie point en contrepartie de Sa rigueur ni d'aucune autre qualité » (Rapporté par Muslim)

Aicha  rapporte également que le Prophète  a dit : « Dieu aime la douceur en toute chose » (Rapporté par Al-Bukhârî).

Elle rapporte aussi de lui : « Il n'est rien qui ne soit embelli par la douceur, il n'est rien qui, privé de la douceur, ne soit terni» ( Rapporté par Muslim).
 

Linguistiquement parlant, « Ar-rifq » désigne la sociabilité et la délicatesse dans le comportement, et est antinomique de la rigueur et de la violence.

La douceur est une manière d'être avec les gens ainsi qu'avec les animaux; c'est un caractère agréable qui est source de beaucoup de bien, ainsi celui qui en est privé se voit priver de tout bien. En outre, la douceur apporte à l'homme ce qu'il ne peut, par d'autres voies, obtenir.

Nul doute que cette recommandation prophétique constitue pour les générations un bon enseignement et une sublime orientation d'où découle un bien abondant.

Nous ne manquons pas ici de souligner que ces hadith appelant à user de douceur constituent une école pour la psychologie moderne qui consacre la douceur et récuse la violence et la rigueur. En ce sens, les recommandations du Prophète  ont devancé ce qui a été apporté, dans les temps modernes, en matière d'éducation.

 

Il est à rappeler enfin que la douceur s'observe et dans les relations humaines et dans le traitement des animaux; c'est ce que nous nous emploierons à mettre en évidence dans l'étude du hadith suivant. 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre