Jâbir Ibn 'Abdallâh  a rapporté que le Messager de Dieu  a dit :
« Celui qui n'est pas clément avec les autres, Dieu  n'est pas clément avec lui »
[ Rapporté par Al-Bukhâri ]

'Abdallâh Ibn 'Amrû  a rapporté que le Messager de Dieu  a dit :
« Ceux qui sont cléments avec les autres, Dieu est clément avec eux ; soyez cléments avec les créatures
, Celui qui est aux cieux vous sera clément »
 [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

 

L'Islam est la seule religion à avoir autant insisté sur l'obligation pour l'homme d'être clément avec les autres, car la clémence est absolument la plus noble des qualités humaines, et d'elle découlent beaucoup de vertus.

Car si les hommes se faisaient miséricorde, il n'y aurait ni malheureux ni déshérité. Si les hommes se faisaient miséricorde, ils ne feraient pas couler leur sang à flots, ne se querelleraient pas, ne se tourneraient pas vers les tribunaux aux fins de trancher leurs différends, aucun individu ne subirait un mal ou une nuisance ; la paix régnerait sur Terre et la quiétude gagnerait les âmes.

C'est parce que la miséricorde fait défaut aux coeurs que l'humanité souffre autant du désordre et des conflits; et c'est parce que le sentiment de miséricorde subsiste encore qu'il y a encore de la noblesse et que les gens consentent au sacrifice.

Dieu - Exalté soit-Il - est la source de toute miséricorde et Il s'est décrit comme miséricordieux dans le Coran :

« Le Plus Miséricordieux parmi les miséricordieux »
[ Sourate 12. Youssouf  Joseph  Verset 92 ]


« Ma miséricorde embrasse toute chose »
[ Sourate 7. Al Araf  Verset 156 ]


« Votre Seigneur s'est imposé la Miséricorde à Lui-même »
[ Sourate 6. Al Anam   Les Bestiaux   Verset 54 ]


« Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux »
[ Sourate 1. Al Fatihah L'Ouverture Verset 3 ]

Le Messager de Dieu  a décrit d'une manière éloquente la grandeur de la miséricorde divine en disant :

« Dieu a divisé la miséricorde en cent parties. Il en a retenu auprès de Lui quatre-vingt-dix neuf et fait descendre sur terre une seule. C'est grâce à cette partie que toutes les créatures sont clémentes les unes envers les autres, au point que la jument soulève son sabot pour ne pas blesser son poulain » [Al Boukhari]

Le Messager de Dieu  veillait, dans ses exhortations, à enraciner le sentiment de miséricorde, envers tous les gens, qu'ils soient croyants ou non, dans les coeurs de ses disciples. Il disait notamment:

« Dieu prend en miséricorde ses seuls serviteurs miséricordieux »
( Unanimement reconnu authentique )

De même, Il a beaucoup mis en garde contre le défaut de miséricorde dans le coeur. Il dit:

« Dieu châtie ceux qui, dans ce monde, font souffrir les hommes »
( Rapporté par Muslim )

Dans un autre hadith, il dit:

« La miséricorde n'est retirée qu'à l'homme malheureux »
( Rapporté par Abû Dâwud et At-Tirmidhî )

Participe de la grandeur de la sagesse prophétique son appel à observer la clémence même avec les animaux, montrant la récompense qui revient aux miséricordieux parmi les créatures ainsi que le châtiment qui attend les gens aux coeurs durs. La miséricorde a toujours été le fondement des religions révélées ; tous les Prophètes y ont appelé.

C'est pourquoi un coeur dénué de miséricorde ne peut être empli de sentiments religieux,
ce qui finit par effacer toute trace de religion elle-même.

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre