Une sécheresse étouffante frappa le pays.

Le prophète  qu’Allah le bénisse et le salue, debout sur sa chaire, prononçait un sermon lorsqu’un homme entra dans la mosquée et s’adressa au Messager en s’écriant :

« Messager d’Allah, nous avons perdu nos bien et nous ne savons plus quoi faire.
Implore pour nous le secours du Seigneur »

 

Le prophète qu’Allah le bénisse et le salue, leva ses mains vers le ciel et dit :

« Seigneur, accorde-nous des pluies ».

 

Le ciel était limpide, aucun nuage ne s’y trouvait, rapporte Anas . Il n’y avait aucune maison entre nos quartiers et le mont Sala’. Soudain, un nuage pareil à un bouclier surgit de derrière et déversa des pluies.

Un autre homme entra par la même porte, la semaine suivante, tandis que le prophète  qu’Allah le bénisse et le salue, prononçait un sermon.

« Messager d’Allah, nos biens sont perdus et nous ne savons plus quoi faire,
implore le Seigneur pour que les pluies cessent. »

Le messager d’Allah  leva ses mains vers le ciel et dit :

« Seigneur que les pluies tombent autour de nous et non sur nous, sur les collines, les montagnes et les terres de cultures » ; les pluies cessèrent et le soleil apparut sur le champs.

Ce miracle se répéta à plusieurs reprise. IL n’eut lieu que grâce à la puissance divine.

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre