• Sur l’obligation de la prière du vendredi

Allah le Très Haut a dit :

{ […] quand on appelle à la prière à un moment d’un vendredi, empressez-vous au Rappel d'Allah. Laissez-là toute transaction : meilleur ce sera pour vous, si vous saviez … }
[ Sourate 62; Al Joumou’a – verset 9 ]

Abou Houreyra rapporte qu’il avait entendu le Messager d'Allah s’exprimer ainsi :

« Le jour de la Résurrection, nous serons les derniers et [en même temps ] les premiers, bien que les autres ont reçu les Ecritures avant nous. De plus ce jour-là [le vendredi ] est ce jour qui leur avait été rendu obligatoire mais ils avaient divergé à son sujet. Quand à nous, Allah nous a guidés vers ce jour. Donc, en ce qui concerne le vendredi, les gens viennent après nous : les Juifs, le lendemain [ samedi  et les Chrétiens, le surlendemain [ dimanche ]. » [ Rapporté par Al Boukhari ]
 

  • Sur le mérite des ablutions majeures le jour du vendredi.
    Et est-ce que l’enfant et la femme doivent assister [ à la prière ] du vendredi ?


‘Abdoulah ibn Omar
a rapporté que le Messager d'Allah a dit : « Lorsque l’un de vous veut se rendre à l’office du vendredi qu’il fasse des ablutions majeures ! ». [Rapporté par Al Boukhari ]

Selon Ibn ‘Umar tandis que Omar Ibn El khatab était debout pour le sermon du vendredi, entra un homme des premiers Mouhajir et des Compagnons du Prophète .

Et Omar de l’appeler [ en lui reprochant son regard] :

« On est en quelle heure ? » - J’étais occupé, expliqua l'homme, et je ne suis arrivé qu’au moment où j’étais entrain d’entendre le Adhan. Et sans m’attarder j’ai fait des ablutions mineurs.

– Et en plus tu n’as fait que des ablutions mineures, bien que tu sais que le Messager d'Allah recommandait des ablutions majeures ! »

Selon Abou Sa’id El khoudry : Le messager d'Allah a dit : « Les ablutions majeures pour le vendredi sont obligatoires pour tout pubère. »

 

  • Sur le fait de se parfumer de baume pour le vendredi


D’après Abou Bakar ibn el Munkadir
‘Amrou Ibn Souleyman al ‘Ansary a dit :

« J’atteste que le Messager d'Allah a dit : «  Le jour du vendredi, les ablutions majeures sont obligatoires pour tous pubère. De même pour le fait de se curer les dents et de toucher du baume, s’il en trouve. "

Selon ‘Amrou : En ce qui concerne les ablutions j’atteste qu’elles sont obligatoires ; mais pour le fait de se curer les dents, Allah est plus informé, si cela est obligatoire ou non. Cependant, le hadith est ainsi rapporté.

Selon Abou ‘Abdoulah : Abou Bakr est le frère de Mouhamed ibn el Munkadir . Son surnom est aussi son nom. Ce hadith à été aussi rapporté de lui par Bukayr ibn Al’Achaj et Sa’id ibn Abou Hilal, ainsi que par de nombreuses autres personnes. Signalons, en outre, que Mouhamed ibn El Moukadir avait aussi le surnom d’Abou Bakr, en plus du surnom d’Abou ‘Abd-oul-Lah.
 

  • Sur le mérite du vendredi

Selon Abou Horeyra : Le messager d'Allah a dit :

« Celui qui fait des ablutions majeures, je jour du vendredi, similaires aux ablutions de janaba, puis se dirige * [ à la mosquée ], sera comme s’il avait sacrifié une chamelle. S’il part à la deuxième heure, il sera comme s’il avait sacrifié une vache. S’il part à la troisième heure, il sera comme s’il avait présenté un bélier cornu, une poule, s’il part dans la quatrième heure, enfin, un oeuf, s’il part à la cinquième heure. De plus, lorsque l’imam arrive, les anges se présentent à leur tour pour entendre les invocations… »

[ * A la première heure ]

  • Sur le fait de se pommader les cheveux pour l’office du vendredi


Salman Al Farisy  
a dit : « Le Prophète a dit :

« Tout homme qui fait des ablutions majeures le jour du vendredi, se purifie autant qu’il peut, s’arrange les cheveux avec sa pommade ou se parfume avec du baume de sa femme, sort, se rend à la mosquée, ne sépare pas entre les fidèles [ pour se frayer un passage ], prie autant que cela lui est possible, puis écoute attentivement lorsque l’imam commence à parler, celui-là verra pardonnés ses péchés jusqu’au vendredi suivant. »

 

Selon Tawous : « Je dis à Ibn ‘Abass : « On rapporte que le Prophète a dit :

«  Faites vos ablutions majeures le jour du vendredi et lavez vos têtes ! et ce même si vous n’êtes pas en état de janâba. Aussi, faites usage du baume. » - Cela est vrai pour les ablutions majeures, répondit Ibn ‘Abass, mais je ne sais rien pour le baume. »

 D’après Tawous, on transmit à Ibn ‘Abass les propos du Prophète sur les ablutions majeures du jour du vendredi.

« Je dis alors à Ibn ‘Abass, rapporte Tawous : « Le fidèle doit-il utiliser du baume ou de la pommade si sa femme en a ? – Je ne sais pas, répondit Ibn  Abass. »

 

  • On doit mettre les plus beaux habits qu’on a pour aller à l’office du vendredi 

Selon Abdoulah ibn Omar : Un jour, Omar Ibn El khatab vit qu’on était en train de vendre une robe de soie près de la porte de la mosquée. Il dit alors au Prophète :

« O messager d'Allah ! pourquoi ne l’achètes-tu pas pour la mettre pour l’office du vendredi et pour la réception des délégations ? – Celui qui met ce genre d’habit, répondit le Prophète, n’aura aucune part de bonheur dans l’autre vie. »

Après cela, le Messager d'Allahreçut plusieurs robes de ce genre, il donne une à Omar qui dit : O messager d'Allah ! Tu me la donnes malgré tes propos tenus sur la robe de ‘Utarid [ càd celui qui était en train de vendre la robe près de la mosquée ] – Je ne te l’ai donnée, expliqua le Messager d'Allah pour que tu la mettes. » En effet, ‘Omar ibn El Khatab offrit ensuite cette robe à son frère polythéiste qui était à la Mecque.

 

  • Sur le fait de se curer les dent [ frotter avec un siwak ] le jour du Vendredi 


D’après Abou Sa’id
le Prophète a dit : « […] et il doit se curer les dents. »

Selon Abou Horeyra le Messager d'Allah a dit : « Si je ne craignais pas que ce serait pénible pour ma Oumma – ou pour les gens – je leur aurais ordonné de se curer les dents au moment de chaque prière. »

Selon Anas le Messager d'Allah a dit : « J’ai trop insisté à vous recommander le cure-dent… »

 Selon Houdeyfa : « En se levant la nuit pour prier, le Prophète se nettoyait la bouche »

 

  • Que Doit-on réciter du Coran pendant la prière du Fajr du jour du vendredi


Selon Abou Houreyra
: « Dans la prière du Fajr du jour du vendredi, le Prophète récitait la sourate As-Sajda et la sourate el Inssane »
 

  • Sur la prière du vendredi dans les villages et les villes

Selon Ibn ‘Abass :

« Le premier office du vendredi – après un vendredi célébré dans la mosquée du Messager d'Allah – fut dans la mosquée des ‘Abd-al-Qays, à Juwathya dans le Bahrayn. »

 Selon ibn Omar le Messager d'Allah a dit : « Chacun de vous est un pasteur… »

Al-Layth ajoute : Younous dit : « Ruzyq ben Hukaym écrivit à Ibn Chihab – J’étais avec lui à Wadi-l-Qura – et lui demanda qu’il pouvait présider l’office du vendredi. Signalons que Ruzayq cultivait une terre sur laquelle il y avait un groupe formé de noirs et d’autres personnes. De plus, il était le gouverneur de ‘Ayla.

Ibn Chihab lui écrivit – J’étais en train d’entendre – et lui ordonna de présider la prière du vendredi en lui rapportant que Salim lui avait dit que Abd-el-Lah  ibn Omar disait : « J'ai entendu le Messager d'Allah dire :

Chacun de vous est pasteur et chacun de vous est responsable de son troupeau ; l’imam est pasteur et est responsable de son troupeau, l’homme est pasteur au sein de sa famille et est responsable de son troupeau, la femme est pasteur dans la maison de son époux et est responsable de son troupeau, le serviteur est pasteur quant aux biens de son maître et est responsable de son troupeau.

« Je crois qu’il a aussi dit : … L’homme est pasteur quant aux biens de son père est responsable de son troupeau. Chacun de vous est pasteur et chacun est responsable de son troupeau. ».

  •  Est-ce que ceux qui n’assistent pas à la prière du vendredi  - femme, enfants, et autres – doivent faire les ablutions majeures ?

Selon Ibn Omar : Les Ablutions majeures doivent être faites par ceux qui la prière du vendredi est obligatoire.

 Selon Abdoulah ibn Omar : « Celui d’entre vous qui veut venir à l’office du vendredi, qu’il fasse ses ablutions majeures. »

 Selon Abou Sa’id El khoudri le Messager d'Allah a dit :  « Les ablutions majeures du jour du vendredi sont obligatoires pour tous pubère. »

Dans un autre Hadith : « […] Puis il dit : « Chaque musulman doit faire ses ablutions majeures une fois tous les sept jours, où il lavera sa tête et son corps. »

Rapporté aussi par ‘Aban Ibn Saleh et ce de Moujahid et Tawous, d’Abou Horeyra qui dit : « Le prophète a dit : Allah le Très Haut, a un droit auprès de chaque Musulman : faire ses ablutions majeures un jour tous les sept jours. ».

D’après Nafi’,  Ibn Omar a dit :

« Omar avait une épouse qui assistait à la prière en groupe de la mosquée pendant les prières du Fajr et du ‘Icha. On lui dit alors : « Pourquoi sors-tu bien que tu sais que Omar déteste cela et, est en plus jaloux ? – Et qu’est-ce qui l’empêche de me l’interdire ? demanda-t-elle – Ce qui l’empêche sont ces propos du Messager d'Allah : « N’empêchez pas les servantes d'Allah [ c’est à dire les femmes ] de venir aux mosquées d'Allah. »

 

  •  Sur la permission de ne pas venir au cas où l’on ne s’est pas présenté pour la prière du vendredi à cause de la pluie

D’après Abdoulah ibn Al Harith, le cousin paternel de Mouhamed ibn Sîrîn, Ibn ‘Abass   a dit à son muezzin en jour pluvieux. « Lorsque tu arrives à : J’atteste que Mouhamed est le Messager d'Allah, ne dit pas : Accourez à la prière, dis plutôt : Priez dans vos maisons ! » En entendant cela, les présents semblaient ne pas admettre la chose. Et Ibn ‘Abass de dire : « Cela a été fait par celui qui est mieux que moi. Certes, la prière du vendredi est obligatoire, mais je n’ai pas voulu causer de gêne ni que vous marchiez dans la boue glissante. »

 

  • A partir de quelle distance doit-on venir à la prière du vendredi ? et pour qui est-elle obligatoire ?

Allah le Majestueux et Puissant a dit :

{ O vous qui avez cru! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l'invocation d'Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! […] }
 [ Sourate 62 El Joumou’a – verset 9 ]

‘Ata a dit : Lorsqu’on est dans un village à population agglomérée et qu’on appelle à la prière du vendredi, on doit y assister soit qu’on a entendu l’appel ou non.

Anas faisait parfois la prière du vendredi et des fois il ne la faisait pas, et ce en étant dans la résidence à Az-Zawiya, à deux farsakh de Bassorah.

Aicha , l’épouse du Prophète a dit : « Le jour du vendredi, les gens arrivaient les uns après les autres de leurs maison et d’Al-Awâly tout poussiéreux et transpirants. Une fois, un homme d’entre eux vint voir le Messager d'Allah qui était chez moi… Le Prophète dit alors : « Si seulement vous vous purifiez pour votre jour-ci. »

 

  • Le temps de la prière du vendredi commence à partir du moment où le soleil commence à s’incliner vers l’ouest

Yahya ibn Sa’id rapporte avoir interrogé ‘Amra sur les ablutions majeures le jour du vendredi et que celle-ci répondit : ‘Aicha  (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit :

«  Les gens travaillaient eux-mêmes. Et pour assister à la prière du vendredi, ils s’y rendaient en gardant leur état [ d’ouvrier ]. D’où, il leur fut dit : « Si seulement vous vous laviez ».

Anas ibn Malik   rapporte que le Prophète faisait la prière du vendredi lorsque le soleil penchait [ de l'autre côté du ciel ]

D’Après Humayd, Anas a dit : « Nous accomplissions tôt la prière du vendredi et nous faisions la sieste après l’avoir faite. »

 

  • Lorsque la chaleur devient torride le jour du vendredi

Abou Khalda – c’est à dire Khalid ibn Dinâr – a dit : « J’ai entendu Anas ibn Malik dire : « Lorsque le froid était intense, le prophète faisait tôt la prière, lorsque la chaleur devient torride, il attendait la fraîcheur pour accomplire la prière. » C’est à dire, celle du vendredi. »

Younous ibn Bukheyr : Abou Khalda nous a rapporté cela en citant « pour accomplir la prière, sans toutefois citer le vendredi.

 

  • Sur le fait de marcher pour aller à la prière du vendredi

‘Ababa ibn Rifa’a a dit : « Abou ‘Abs me rencontra au moment où j’allais à la prière du vendredi et il me dit : « J’ai entendu le Prophète dire: Celui dont les pieds ont été empoussiérés pour la cause d'Allah, Allah le préservera du Feu. »

Abou Salama ibn Abd-er-Rahman : Abou Houreyra a dit : « J’ai entendu le Messager d'Allah dire :

« Lorsqu’on appelle à la prière, ne venez pas en vous hâtant ! Venez plutôt en marchant et soyez calmes ! … Faites la partie que vous rattraperez et terminez ce que vous aurez manqué. ».

 

  • Lors de l’office du vendredi on ne doit pas séparer deux personnes assises l’une près de l’autre dans la mosquée

Salman Al Farisy a dit : «  Le messager d'Allah a dit :

Celui qui fait ses ablutions majeures le jour du vendredi, se purifie autant qu’il le peut, se pommade ou met du baume, sort pour la prière, ne sépare pas deux personnes assises l’une près de l’autre dans la mosquée, prie autant que cela lui est possible, puis à l’arrivée de l’imam, commence à écouter attentivement …, celui-là verra pardonnés ses péchés commis jusqu’au vendredi prochain. »

 

  • Le Jour du vendredi aucun ne doit faire lever son frère et prendre sa place

Ibn Jurayh a dit : « J’ai entendu Nafi’ dire : J’ai entendu Ibn Omar dire :  « Le prophète a interdit q’un homme fasse lever son frère de sa place et s’y asseoit. » J’ai dit alors à Nafi’ – Est-ce que cela concerne la prière du vendredi ? – La prière du vendredi e les autres prières, m’a t-il répondu ».

 

  • Sur le Adhan le jour du Vendredi

As-Sa’id Ibn Yazid a dit : « Du vivant du Prophète, ainsi que d’Abou Bakr et de ‘Omar, le premier appel pour la prière du vendredi se faisait dès que l’imam était assis sur le minbar. Mais ‘Othmane ajouta durant son califat – où le nombre de gens devint élevé – le troisème appel à Az-Zawra.

 

  • Sur le Muezzin unique le jour du Vendredi

As-Sa’id ibn Yazid a dit : « Celui qui ajouta le troisième Adhan pour le jour du vendredi fut ‘Othmane ibn ‘Affane, et ce lorsque le nombre des habitants de Médine était devenu élevé. Quant au temps du Prophète, il n’y avait qu’un seul muezzin. De plus, on faisait le Adhane le jour du vendredi dès que l’imam s’était assis – c’est à dire sur le minbar. »

 

  • Lorsque l’imam, qui est en train de faire le sermon, voit un homme arriver, il lui ordonne de faire deux raka'at & sur celui qui arrive au moment où l’imam est en train de prononcer le sermon, celui-là peut faire deux raka’at légères

 Jabir Ibn Abdoulah a dit : « Un homme arriva au moment où le prophète était en train de faire le sermon du vendredi aux fidèles. « As-tu prié ?  lui demanda le Prophète  – Non, répondit l’homme – Lève-toi et fait deux raka’at. »

 

  • Sur le fait de lever les deux mains pendant le sermon

Anas a dit : « Tandis que le Prophète prononçait le sermon du jour du vendredi, un homme se leva et dit : « Ô  Messager d'Allah ! les chevaux et les brebis ont péri. Invoqu'Allah afin qu’il nous abreuve ! ». Sur ce, le Prophète   tendit les deux mains et fit une invocation. »

 

  • Sur le fait d’être attentif lorsque l’imam est en train de prononcer le sermon du vendredi

Abou Houreyra a dit : Le Messager d'Allah a dit : « Si tu dis à ton voisin -– « Ecoute ! »  -- au moment où l’imam est en train de prononcer le sermon, tu es considéré comme ayant parlé inconsidérément. »

 

  • Sur l’heure particulière le jour du vendredi

Abou Houreyra a dit : Le Messager d'Allah a dit  « Il y a en ce jour une heure qu’aucun adorateur Musulman ne rencontre en étant en prière, sans qu'Allah, le Très Haut, ne lui accorde ce qu’il demande. » Et il fit signe de sa main pour montrer combien cette  heure est courte. »

 

  • Sur le fait de prier après ou avant la prière du vendredi

Abdoulah ibn Omar a dit, le Messager d'Allah faisait deux raka’at avant et deux raka’at après le dhohr. Il faisait après le Maghreb deux raka’at chez lui. Après le ‘Icha, il faisait aussi deux raka’at. Et après la prière du vendredi, il ne priait qu’après avoir quitté la mosquée. Il faisait deux raka’at. »

 

  • Sur la sieste après la prière du Vendredi

Hummayd a dit : « J’ai entendu Anas dire : « Nous partions tôt pour la prière du vendredi puis nous faisions la sieste. »

Sahl a dit : « Nous faisions la prière du vendredi avec le Prophète puis arrivait la sieste. »

 

- Tous ces Ahadith sont rapportés par El Boukhari  dans Son Sahih -

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre