Nous assistons à un véritable ballet où la lune tourne autour de la Terre,
la terre tourne sur elle-même et l'ensemble terre-lune vogue autour du soleil !

  

Qui gouverne ces mouvements ? Qui programme ces vitesses de rotation ? Qui veille au maintien des distances entre chaque astre ?

  Dans l'Antiquité, la logique des Anciens leur faisait dire que notre planète était portée sur le dos d'un homme gigantesque, Atlas. Depuis le physicien Newton, nous savons que c'est la force gravitationnelle, une force invisible, qui maintient l'ordre dans l'Univers.

 

Force gravitationnelle ou force divine ?

Encore un mot qui cache la réalité : l'Eternel gouverne les mouvements de milliards d'étoiles, de planètes, de comètes, d'astéroïdes.  Il leur donne un commencement, les guide, les soutient, et les fait mourir. Et nous, humains, esprits pensants grâce à sa volonté, simples mortels, poussières de l'Univers, nous nous permettons de douter de sa présence, de son éternité, de sa puissance.

 

     Notre orgueil nous fait oublier notre fragilité : un virus ou une bactérie peut exterminer l'espèce humaine !

Un séisme, une petite secousse de l'écorce terrestre et voilà que des milliers de personnes meurent !

Un volcan entre en éruption tel que celui du Mont St Helens aux USA, en 1980, et des milliers de fois l'équivalent de l'énergie de la bombe atomique d'Hiroshima est dégagé ! 500 km² de forêt autour du volcan ont été soufflés.

Une légère fièvre, la température monte, nous voilà allongés au lit, ne pouvant plus bouger ! Dès qu'un problème insurmontable nous accable, nous prononçons alors son nom : « Oh mon Dieu ! ». Notre coeur parle alors ! Chaque cellule qui constitue notre corps reconnaît son créateur mais nous, possesseurs de ce corps, nous ne le reconnaissons pas !

Nous vivons sur Sa terre, sous Son ciel. Nous respirons Son oxygène, nous sommes chauffés et illuminés par Son soleil. Nous buvons Son eau et profitons de Ses bienfaits. Nous pensons avec le cerveau qu'Il nous a donné. Mais malgré cela, les Hommes préféreront choisir la négation. Pourquoi ?

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre