Il est des moments, plus que d'autres, où Dieu Se manifeste par Sa Miséricorde (rahma) et Son Pardon (maghfira). Chaque jour, lors du dernier tiers de la nuit, chaque semaine, pendant le jour du Vendredi, chaque année, pendant le mois de Ramadhân et, dans la vie du musulman, une fois pendant le pèlerinage (al-hajj).

     Le pèlerinage est l'une des grandes manifestations d'adoration vouée à l'Eternel. Il fait partie des cinq piliers de l'islam et est la consécration de l'adoration de toute une vie. C'est avec sa prescription que Dieu a parfait la religion et le culte en islam, car c'est pendant le pèlerinage du Prophète que Dieu a révélé le verset qui annonce :

«[... ] Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous
Ma Providence, et J'agrée l'islam comme religion pour vous »
[Sourate 5, verset 3]

     Le pèlerinage est pour chaque musulman, ayant atteint l'âge adulte, jouissant de toutes ses facultés mentales et physiques, une obligation, à condition bien entendu, qu'il en ait matériellement les moyens :

«[...] Et c'est un devoir envers Dieu pour les gens d'aller faire le pèlerinage de la Maison (sacrée), ceux qui en ont les moyens. Quant à ceux qui renient, Dieu se passe largement des créatures. » Coran 3/97

C'est la réponse à l'appel lancé par le Prophète Ibrahim - , quand Dieu lui a demandé d'appeler les gens au pèlerinage, du sommet du mont Abû Khabîq, après qu'Il ait construit la Maison sacrée (al-baytul-harâm).

Allah dit:

« Et appelle les gens au pèlerinage, ils viendront à toi en marchant; et sur toute monture,
viendront de tous les lieux, aussi loin qu'ils soient »
Coran 22/27

      Le pèlerinage est l'adoration absolutoire par excellence.

En effet, pendant le pèlerinage, Dieu absout le pèlerin de tous ses péchés précédents. Le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : « Celui qui fait le pèlerinage sans commettre ni immoralité ni dévergondage, retourne (chez lui) aussi pur que le jour où sa mère l'a mis au monde. »

Puisque s'abstenir de commettre le péché est une condition sine qua non pour que le pèlerinage soit juste et accepté par Dieu, cette adoration prend l'ampleur d'une manifestation de la soumission totale et complète à la Grandeur Divine. C'est pour cela d'ailleurs que le pardon total lui est lié. Le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : « Le petit pèlerinage ('umra) efface les péchés commis jusqu'à la 'umra suivante, et le pèlerin pur de tout péché n'a d'autre récompense que le Paradis. »

      Pour bénéficier de ces mérites, le croyant est tenu au respect d'un certain nombre de règles tout en essayant de comprendre le sens spirituel de cette adoration. Dans un hadîth, le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit : « Les pèlerins et ceux qui accomplissent la 'Umra sont des hôtes de Dieu, s'ils Lui demandent, Il exauce leurs demandes ; et s'ils Lui demandent le pardon, Il leur pardonne. »

 

Pour mériter cette grâce divine par le pèlerinage, l'imam Ghazâli a émis quelques conditions :

- La première est que les moyens qui ont permis le financement du pèlerinage soient d'origine licite, car Dieu est pur et n'accepte que le pur. Le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - a dit: « Certes Dieu, le Très-Haut, est pur et n'accepte que ce qui est pur. » Dans la fin de ce même hadîth, le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui - parle de celui qui entreprend de longs voyages pour l'adoration de Dieu, dans un état de fatigue et de souffrance avec des cheveux longs et poussiéreux, tendant ses mains vers le ciel, disant: « Ô Seigneur! Ô Seigneur! » , faisant allusion à sa demande (du'â), et cependant, il se nourrit et s'abreuve par des moyens illicites ; « Comment donc pourrait-il être exaucé ? » , a ajouté le Prophète - que la Paix et le Salut soient sur lui -

- La deuxième est d'être heureux d'utiliser son argent dans l'adoration du Majestueux, d'en faire profiter les pauvres et de ne pas l'utiliser dans le superflu.

- La troisième est de se garder de dire ou de parler de choses interdites ou de polémiquer. Allah (Exalté soit-Il) dit :   « Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l'on décide de l'accomplir, alors point de rapports sexuels, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Dieu le sait. Et approvisionnez-vous ; mais vraiment, la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d'intelligence! » Coran 2/197

- La quatrième est de chercher la discrétion puisque le pèlerinage est observé pour l'Eternel qui est Savant et Omniscient. L'indiscrétion de l'acte peut entrainer l'ostentation (riyâ) et l'orgueil (kibr) qui rendent toute action vaine et nulle aux yeux de Dieu. Et pour cela, il faut éviter toute apparence provoquante vis-à-vis des autres. Faut-il encore que les actes du pèlerinage soient faits dans la soumission totale à l'Omnipotent, entre la crainte de Son refus et l'espoir de Son agrément.

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre