Un jour, le Messager  donna cette recommandation à ses compagnons :   Prenez le Coran des quatre (compagnons):

Abdallah Ibn Mas'oud, Salem l'allié d'Abou Houdhayfa, Oubay  Ibn Kaâb et Mouâdh Ibn Jabal.

 

Qui est donc ce compagnon du nom de Salem que le Prophète recommandait pour apprendre le Coran ?

Eh bien il était un esclave appartenant à Abou Houdhayfa , avant leur conversion à eux deux. Puis, quand ils embrassèrent l'Islam, Abou Houdhayfa libéra Salem, dont le père était inconnu, et l'adopta en tant que fils, selon la tradition arabe. Grâce à cette adoption, Abou Houdhayfa, qui était un notable qouraychite, tira Salem de la condition d'esclave.

Salem sera désormais appelé Salem Ibn Abou Houdhayfa jusqu'au jour où il y aura la descente du verset coranique.  A partir de ce jour-là, on l'appellera pour  toujours Salem maoula Abou Houdhayfa.

Salem fut parmi les premiers qui embrassèrent l'Islam, ainsi qu'Abou Houdhayfa. Tous deux durent donc s'armer de patience devant les brimades des Qouraychites. Par la suite, ils s'exilèrent à Médine.

Dans la société nouvelle qui se bâtissait sur l'équité, Abou Houdhayfa  maria Salem à la fille de son frère. Fatima bent al-Walid Ibn Outba. En outre, Salem fut l'imam qui dirigeait la prière, durant tout le séjour des Mouhajir à Qouba avant l'arrivée du Messager.   Il fut un croyant véridique et un bon récitateur du Coran, si bien que le Messager lui avait dit : " Louange à Dieu, qui a institué quelqu'un comme toi dans ma communauté. ”

 

Il fut de toutes les batailles du Messager , et il se distingua par un franc parler lorsqu'il s'agissait des principes de l'Islam. Par exemple, il en fit une fois la preuve avec Khalid Ibn al-Walid, dans une expédition. En effet, le Messager envoya Khalid à la tête d'une colonne de musulmans pour une mission bien définie.

Mais Khalid fit injustement usage de son épée contre la tribu visée. Alors, Salem s'y opposa énergiquement et condamna vigoureusement le geste de Khalid.

Par la suite, quand on en rendit compte du méfait au Messager , celui-ci s'adressa aussitôt à Dieu , en ces termes : "Dieu ! je suis innocent de ce que Khalid a fait."  Ensuite, il dit : "Est-ce que quelqu'un l'a désavoué ? " On lui répondit : "Oui, Salem s'est opposé à lui.

A ce moment-là, Salem ne regardait pas Khalid en tant que notable qouraychite, car il le considérait son égal en Islam. Il le voyait comme son associé en responsabilités et en devoirs.

Puis, le Messager   fut rappelé auprès de Dieu et il y eut la succession d'Abou Bakr. Puis, il y eut la bataille d'al-Yamama contre Mousaylima. Salemy prit part, ainsi que son beau-frère Abou Houdhayfa, tous deux s'étaient promis de combattre vaillamment, jusqu'au martyre s'il le fallait.

Dans la bataille, lorsque le porte-étendard des Mouhajir Zayd Ibn al-Khattab tomba, Salem prit l'étendard et continua le combat. A un certain moment, il eut le bras droit coupé, alors il reprit l'étendard avec l'autre main, en récitant à voix haute :

De combien de prophètes le combat n'a-t-il pas été partagé par les spirituels, en grand nombre ! Et bien, ces derniers ne faiblissaient pas devant les épreuves subies sur le chemin de Dieu, ils n'ont défailli ni renonce...
Dieu aime les patients.

 

Puis, il fut atteint mortellement.

A la fin de la bataille, tandis que les musulmans victorieux s'enquerraient des blessés et des martyrs, on le trouva avec le dernier soupir. Il leur dit : "Qu'a fait Abou Houdhayfa? "  On lui dit : " II est tombé en martyr"

Il dit : "Enterrez-moi à côté de lui" On lui dit : "II est à côté de toi. Salem. Il est tombé en martyr au même endroit que toi." Alors, il esquissa son dernier sourire et ferma les yeux pour toujours.

Ainsi, Salem et Abou Houdhayfa vécurent ensemble, embrassèrent l'Islam ensemble,
combattirent ensemble sur le chemin de Dieu et tombèrent en martyrs ensemble.

 

Qu'Allah leur fasse miséricorde - amine

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre