(Qu'Allah soit satisfait d'elle)

 

Fille d'Al-Hârith ibn Hazan, de la tribu Amir ibn Sa'sa'ah.

Elle était également la demi-sœur de Zaynab, fille de Khuzayma, celle des Épouses du Prophète qui était morte quelques mois après son mariage en l'an 3 de l'Hégire.

Maymûna , d'abord prénommée Bâra, était demeurée à la Mecque, comme quelques-uns de ceux qui avaient embrassé secrètement l'islam.

Elle avait été mariée avec Abu Rahm ibn 'Abd Al-Uzzâ et était devenue veuve. Elle avait environ 36 ans au moment de son mariage avec l'Envoyé d'Allah.

 

On se souvient qu'à Hudaybiya, un traité avait été conclu entre les Quraysh et le Prophète, prévoyant que les musulmans ne pourraient se rendre à la Maison Sacrée d'Allah pour y faire le petit pèlerinage que l'année suivante.

Bien entendu, les Quraysh n'avaient signé ce traité que dans l'intention de gagner du temps, mais, l'année suivante, le Prophèteannonça effectivement son arrivée à la Mecque pour y effectuer le pèlerinage.

Ne pouvant plus empêcher cette visite, les habitants de la ville la lui abandonnèrent pour 3 jours, comme il était prévu par le traité. Ainsi, le Prophète Muhammadet tous ceux des Croyants qui l'accompagnaient, purent effectuer le petit pèlerinage en l'an 7 de l'Hégire.

Ce fut l'occasion pour lui de rencontrer ceux qui s'étaient convertis en secret et qui habitaient toujours à la Mecque. Parmi eux se trouvait son oncle, 'Abbâs, qui ne cachait pas son adhésion à l'islam, quoique tardive.

Il avait passé ces 3 jours avec le Prophète.

C'est à cette occasion qu'il lui proposa de prendre une épouse parmi eux, Maymûna , qui était sa belle-sœur. Le Prophèteaccepta cette offre, honorant d'une part 'Abbâset sa famille, et d'autre part, tous ceux des musulmans qui étaient demeurés à la Mecque, renforçant ainsi les liens de tous les musulmans entre eux.

Lorsque arriva le troisième jour du séjour des musulmans à la Mecque, deux des mecquois vinrent rappeler au Prophètequ'il devait quitter la ville : «Ton temps est fini, éloigne-toi de nous ! »

En guise de réponse, le Prophète leur répondit : « Je viens d'épouser une femme et je me propose de faire un festin auquel je voudrais vous convier ! En quoi cela vous ferait-il du tort ? » Mais ils refusèrent.

Le Prophèteavait à cette occasion tenté d'amorcer un rapprochement.

Devant ce refus, il ordonna donc à tous les pèlerins de quitter la ville avant la nuit, laissant seulement son serviteur, Abu Râfi, qui fut chargé d'amener Maymûna.

On nous rapporte que, au moment où le Prophètequitta la Mecque, il fut suivi par la fille de son oncle Hamza, qui lui cria : « Ô mon oncle ! » 'Ali la prit par la main et la confia à Fâtima , son épouse : « Prends la fille de ton oncle. » [Rapporté par Bukhârî]

Plus tard, elle fut confiée à l'épouse de Ja'far qui était sa tante maternelle. Le mariage du Prophèteavec Maymûna fut consommé à Sarif, première étape après avoir quitté la Mecque. Il était en état d'Ihrâm au moment où il contracta son mariage et attendit donc d'avoir quitté cet état de sacralisation.

La dot que versa le Prophèteà Maymûna fut de 400 dirhams.

On sait que peu après, 'Abbâs, l'oncle du Prophète, sa femme et son fils vinrent également rejoindre les musulmans à Médine, à la grande joie de Maymûna. En effet, Um Fadl, épouse de 'Abbâs, était sa sœur.

Maymûna accompagna le Prophète- avec Um Salama et Fâtima, la fille de celui-ci, lors de la prise de la Mecque.

'Âïsha nous a rapporté à son sujet qu'elle était très pieuse et qu'elle rendait des visites nombreuses à ses proches.

Elle est connue pour avoir été une des illustres femmes de son époque.

Maymûna nous a également rapporté un certain nombre de ahadîth. On cite le nombre de 46.

Elle s'était retirée - après la mort du Prophète- à Sarif, village où eut lieu son mariage avec l'Envoyé d'Allah.

Elle y mourut en l'an 51 de l'Hégire et y fut enterrée comme elle l'avait souhaité.

Atâ a dit :

« Ibn 'Abbâs et moi étions ensemble à Sarif à l'enterrement de Maymûna. "Cette femme, dit Ibn 'Abbâs, était une des épouse du Prophète. Quand vous porterez sa civière, ne l'agitez pas, ne la secouez pas, procédez avec douceur." » [Rapporté par Bukhârî]

Elle avait vécu jusqu'à environ 80 ans.

Qu'Allah soit satisfait de Maymûna.

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre